Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Nigel ROBINSON, Marée haute, 2013

avec un poème sonore de Jean-Pierre LEMESLE consacré à ce coquillage du désert de Platé.

Cette sculpture est déposée au Centre culturel de Passy, au Plateau d’Assy.

Nigel ROBINSON, « Marée haute », installation artistique avec la contribution des enfants des écoles de Passy pour les « 40 ans de sculpture contemporaine à Passy », 2013 (cliché Bernard Théry, parvis des Fiz, juillet 2013)

Nigel ROBINSON, « Marée haute », installation artistique avec la contribution des enfants des écoles de Passy pour les « 40 ans de sculpture contemporaine à Passy », 2013 (cliché Bernard Théry, parvis des Fiz, juillet 2013)

PASSY. LE REVE avec Le coquillage du désert de Platé

Le 1er chapitre des « 40 ans de sculpture contemporaine à Passy » s’est écrit jeudi 17 janvier 2013 à Paris, avec la présentation du projet de Jean-Pierre Lemesle, poète et directeur artistique de la manifestation, et Nigel Robinson, plasticien.

Lemesle et Robinson présentaient la maquette « Marée haute », une installation artistique prévue avec les enfants des écoles de Passy : une grande vague encerclant la sculpture-coquillage de Robinson, comme les ammonites retrouvées en montagne, sur le désert de Platé.

Imaginer un monde disparu, c’est ce que les artistes nous proposent, car Passy est un site géologique majeur qui nous raconte l’histoire de la terre. Les Passerands connaissent bien les lapiés du désert de Platé, où le calcaire est sculpté par les éléments : « l’art de la nature ». Ils connaissent aussi ce gisement de fossiles dont le plus célèbre est sûrement l’ammonite, un mollusque qu’on appelait jadis « Corne d’Ammon », dieu du désert de Libye, personnifié par un bélier.
C’était l’époque où la montagne était encore sous la mer chaude, l’époque des dinosaures, disparus il y a 65 millions d’années.

De l’ammonite, il ne nous reste que son abri, une coquille spiralée. En se penchant à la bouche de l’œuvre de Robinson, pour écouter la mer, on entendra le poème sonore que Lemesle a écrit pour les enfants :

 « Puisque je vous dis que plus haut il y avait la mer

que c’était l’âge du nacre et de la fécondité

bien sûr l’empire du beau n’allait pas tarder à s’installer

le bruit à donner la place aux sons donc à la parole…

Et la mer dans ce fatras d’inquiétude…  de lentement se retirer… »

Cette sculpture a été exposée dans le hall du Parvis des Fiz durant l’été 2013.

Le poème a été enregistré avec la voix de l’enfant Camille Roseren, élève de 9 ans à l’école de Passy. On peut l’écouter en penchant la tête dans le coquillage…

Nigel ROBINSON, « Marée haute » (cliché Bernard Théry, parvis des Fiz, juillet 2013)

Nigel ROBINSON, « Marée haute » (cliché Bernard Théry, parvis des Fiz, juillet 2013)

Passy Mini-guide culturel (doc. pdf de 48 pages) :
* p. 22-23 : le plan de la Route de la sculpture contemporaine
* p. 24 à 33 : La route de la sculpture contemporaine, un grand musée en pleine nature (1973-2010)

Voir les pages concernant les sculptures de Passy sur notre site ou celui de l’O.T.
a. De la plaine au Plateau d’Assy
– Colette COSSIN,Dans un espace de paix(2010)
– Raymond GOSSELIN (1924- ), 3000 degrés Celsius  (1989)
– Lino BRUNELLI (1931-), La Porte du temps  (2007)
– Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973)
– Alexander CALDER (1923-1926), Sun and Mountains, La Porte de l’espace (1973)
b. Au Plateau d’Assy
 Jean-François DUPUY, Luminescence 2001(1993) : site OT
– Charles SEMSER (1922-2011), La Grande Echelle (1973)
– Gilles ROUSSI, Plaidoyer pour les droits de l’homme (2000) : site OT
– André SANDEL, Née de la Montagne  (2007) : site OT
– ROMY, Matérialité du vide (1999) : site OT
– Nigel ROBINSON, Marée haute (2013)
c. Du Plateau d’Assy à Plaine Joux
– Agustin CARDENAS (1927-2001), La Porte d’eau
– Joan GARDY ARTIGAS (1938- ), La Porte bleue

Autres pages sur LA CULTURE à PASSY et dans ses environs

 Voir notre page Origine des roches, des fossiles et des reliefs de Passy

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter