Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les Passerands des 11e et 51e BCAP au Reichackerkopf et au Sattelkopf en février-mars 1915

Lire notre revue Vatusium n° 18, 2015 « Les Passerands dans la Grande Guerre », 1ère partie : 1914 et 1915.

Cette première page BONUS complète notre article « Alsace et Lorraine en 1915 » publié dans Vatusium n ° 18, pages 42-43.

En 1915, de nombreux Passerands se battent dans les VOSGES (au nord, régions de St-Dié, Lunéville ; au sud, sommets des Hautes-Vosges), et en ALSACE (voir notre page « Les Passerands et les combats d’Alsace en 1915 »). Lire l’introduction sur notre page « Les soldats de Passy en LORRAINE et ALSACE durant l’année 1915« .
Nous présentons le détail de ces différentes batailles est présenté dans les pages suivantes  :
– Les Passerands du 133e R.I à St-Dié-des-Vosges début 1915   
 Les Passerands des 11e et 13e BCAP à l’Hartmannswillerkopf en 1915
 Les Passerands des 11e et 13e BCAP à l’ Hilsenfirst en 1915
 Les Passerands du 11e BCA à Soultzeren en février 1915
 Les Passerands des 11e et 22e BCA à Metzeral en juin 1915
–  Les Passerands des 11e, 22e, 114e BCA au Barrenkopf en juillet 1915
– Les Passerands des 11e, 14e, 114e BCA au Linge en juillet-août 1915

Deux victimes de Passy : Félix Alexandre Gabioux, du 51e Btn de chasseurs, est blessé au Reichackerkopf le 21 février 1915 ; Henri Pierre Dilphy, classe 1914, du 11e Btn de chasseurs, est blessé le 22 février 1915 au bois du Sattel (Sattelkopf). (Voir Vatusium 18, p. 42)

Les chasseurs alpins franchissent le col de la Schlucht 

Les chasseurs alpins franchissent le col de la Schlucht (site alsace1418.fr)

Les chasseurs alpins franchissent le col de la Schlucht (site alsace1418.fr)

Environs de Munster : col de la Schlucht (à gauche), col du Sattel (au centre, au sud de Soultzeren)

Environs de Munster : col de la Schlucht (à gauche), col du Sattel (au centre, au sud de Soultzeren)

Environs de Munster : col de la Schlucht (à gauche), col du Sattel (au centre, au sud de Soultzeren) ; carte Michelin

Introduction : voir notre page « Les Passerands du 133e R.I à St-Dié-des-Vosges début 1915 »

La vallée de Munster ; le point orange, en haut à gauche, marque le Reichackerkopf 

La vallée de Munster ; le point orange, en haut à gauche, marque le Reichackerkopf (site kaiserscross.com)

La vallée de Munster ; le point orange, en haut à gauche, marque le Reichackerkopf (site kaiserscross.com)

La vallée de Munster ; à gauche le Sattelkopf, à droite Sultzern :

La vallée de Munster ; à gauche le Sattelkopf, à droite Sultzern (site 1914-1918.invisionzone.com)

La vallée de Munster ; à gauche le Sattelkopf, à droite Sultzern (site 1914-1918.invisionzone.com)

Ligne du front en février 1915 dans la région de Munster : le Reichackerkopf, en bas à gauche, Sultzeren, au centre,
col de Sattel, à l’ouest du Reichackerkopf ; le Barenkopf et le Linge en haut à droite :

Ligne du front en février 1915 dans la région de Munster : le Reichackerkopf, en bas à gauche, Sultzeren, au centre, col de Sattel, à l’ouest du Reichackerkopf ; le Barenkopf et le Linge en haut à droite (site chtimiste)

Ligne du front en février 1915 dans la région de Munster : le Reichackerkopf, en bas à gauche, Sultzeren, au centre, col de Sattel, à l’ouest du Reichackerkopf ; le Barenkopf et le Linge en haut à droite (site chtimiste)

LES COMBATS de SULTZERN en février 1915
Sultzern
est situé à l’ouest de Colmar, juste au nord de Munster, Haut-Rhin, en région Alsace.

Environs de Sultzeren ou Soultzeren

Environs de Sultzeren ou Soultzeren (source Internet)

Environs de Sultzeren ou Soultzeren (source Internet le tanet)

L’Historique du 11e BCAP d’Annecy précise les circonstances des combats. Récit patriotique publié en 1920, transcrit par CHePP.

« Le Bataillon venait à peine de relever le 12e retranché à Sultzern que, dans la nuit du 19 février 1915, les Boches l’attaquaient avec une violence inouïe.
Durant des heures, la lutte se prolonge dans l’obscurité ; nos Chasseurs opposent à l’ennemi
une résistance toujours plus farouche.
Quand le jour se lève, les Allemands voyant les Alpins dispersés, mais luttant toujours, redou-blent d’efforts. De notre côté, les Compagnies et les Bataillons encore en réserve s’engagent
successivement sur le front maintenant embrasé du Col de Weinstein à Metzeral : la bataille
devient générale.
Mais nous contre-attaquons partout. Le Sergent Buffet, la figure traversée par une balle continue à charger et tue lui-même dix Allemands. Tout cet héroïsme n’aura pas été inutile ; cette fois encore, l’ennemi ne passera pas.
Hélas ! plus de cinq cents Sous-officiers, Caporaux et Chasseurs ont été mis hors de combat.
Les Bavarois découragés, ne tentent plus qu’une légère attaque, qui échoue du reste, sur le Bataillon en ligne dans le secteur de
Buchteren.
Jusqu’au 7 Juin (1915), nous goûtons là des moments de tranquille veille. » (Historique du 11e BCAP, source site gallica.bnf, pages 14 à 20)

LES COMBATS AU REICHAKERKOPF

Le Reichackerkopf vu du nord ; le point orange marque le sommet :

Le Reichackerkopf vu du nord ; le point orange marque le sommet (site kaiserscross.com)

Le Reichackerkopf vu du nord ; le point orange marque le sommet (site kaiserscross.com)

« … Composé de deux sommets (768 et 778 mètres d’altitude), dominant la vallée de Munster et donnant accès à la Petite Vallée et à la Grande Vallée en amont, ce secteur constitue, du fait de son positionnement géographique, un lieu stratégique de première importance qui lui vaudra rapidement de devenir une zone d’affrontements particulièrement sanglante.
A partir de février 1915, les Allemands opèrent une attaque massive sur tout le front de la vallée et s’emparent du Reichackerkopf. Tout au long des mois de mars et avril 1915, les attaques et les contre-attaques se succèdent. »

Le Reichackerkopf vu du sud 

Le Reichackerkopf vu du sud (site kaiserscross.com)

Le Reichackerkopf vu du sud (site kaiserscross.com)

Le Reichackerkopf aujourd’hui 

Le Reichackerkopf aujourd'hui (site 1914-1918.invisionzone.com)

Le Reichackerkopf aujourd’hui (site 1914-1918.invisionzone.com)

« Relevé de Belgique, le 51e BCA est emmené entre St-Pol et Arras, d’où il est enlevé en chemin de fer et conduit à Gérardmer. Le bataillon prend le secteur dans la vallée de Munster. Reichsackerkopf en mars 1915. » (Site chtimiste Historique succinct du 51ème Bataillon de chasseurs alpins)

« Le 6 mars 1915, une puissante attaque était montée par la 47e division, dans le but de reprendre le Reichackerkopf, de nous donner de l’air à l’est de Sulzeren, et d’enlever, si possible, le village de Stosswihr.
L’attaque du Reichakerkopf était confiée au 23e bataillon de chasseurs. Bien préparée par l’artillerie, l’opération réussit en quarante-cinq minutes.
Malheureusement, les chasseurs sont arrêtés par notre artillerie qui n’allonge pas suffisamment son tir, et ils ne peuvent poursuivre l’ennemi. Mais nous résistons à toutes les contre-attaques et nous conservons le sommet.
A l’est de Sulzeren et sur Stosswihr, nous n’avons fait que de légers progrès, nos attaques ayant été prises de flanc par des feux de mitrailleuses.
Le 20 mars, après un violent bombardement par obus et par minenwerfer, une forte attaque ennemie réussissait à nous reprendre le Reichaker, et à rejeter, encore une fois, notre ligne au col du Sattel. » (Texte tiré de « La grande guerre vécue, racontée, illustrée par les Combattants)

Les chutes de neige et les dégels successifs rendront ces combats encore plus âpres et inhumains. (site randoenalsace.fr)

« Des contre-attaques tentées le 22 et le 23 échouent : nous sommes refoulés dans nos tranchées de départ. La proximité des lignes ennemies (à moins de vingt mètres des nôtres) rend impossible la préparation d’artillerie ; nous devons momentanément nous borner à organiser nos tranchées.
Mais la vaillance de nos troupes n’aura pas été inutile : elle oblige l’ennemi à maintenir dans les Vosges des unités d’élite et une puissante artillerie ; ses réserves disponibles pour d’autres attaques en seront d’autant diminuées. » (Texte tiré de « La grande guerre vécue, racontée, illustrée par les Combattants, en 2 tomes  Aristide Quillet, 1922 » ; cité dans le site chtimiste)

« De nouvelles attaques françaises tenteront de reprendre ces deux sommets en mai, juin et juillet 1915, sans succès. Ensuite, la ligne de front se stabilisera et restera, jusqu’à l’armistice, l’enjeu de combats plus sporadiques causant encore de nombreux blessés et tués.
En 1918, deux divisions américaines viendront relever les troupes françaises sur ce secteur tristement célèbre du front des Vosges… » (site randoenalsace.fr)

Tombes de soldats français au Reichackerkopf 

Tombes de soldats français au Reichackerkopf (site 1914-1918.invisionzone.com)

Tombes de soldats français au Reichackerkopf (site 1914-1918.invisionzone.com)

Le col du Sattel

Le col du Sattel sépare les deux vallées de Munster. Il faisait office de ligne de front pendant la Première Guerre mondiale.

Le col du Sattel, entre le Reichackerkopf et le Sattelkopf, au centre de la carte 

Le col du Sattel, entre le Reichackerkopf et le Sattelkopf, au centre de la carte (site kaiserscross.com)

Le col du Sattel, entre le Reichackerkopf et le Sattelkopf, au centre de la carte (site kaiserscross.com)

Col du Sattel et Sattelkopf 

Col du Sattel et Sattelkopf (site actualites-grande-guerre.blogspot.fr)

Col du Sattel et Sattelkopf (site actualites-grande-guerre.blogspot.fr)

Pour en savoir plus sur la bataille du Reichackerkopf :

Site lieux-insolites.fr (récit détaillé et nombreuses photos)

site alsace1418.fr
site
reims1418 (chiens d’Alaska)

Sources :

site alsace1418.fr 

site kaiserscross.com

Site chtimiste Historique succinct du 51ème Bataillon de chasseurs alpins

site actualites-grande-guerre.blogspot.fr

site 1914-1918.invisionzone.com

Historique du 11e BCAP, source site gallica.bnf

site randoenalsace.fr

Voir nos autres pages sur
– Passy pendant la grande Guerre
en particulier
 notre page consacrée au monument aux morts de Passy.

– Passy de 1920 à nos jours.

Découvrez aussi, sur notre site, la richesse et la variété du patrimoine de Passy :
 Les ex-voto du temple romain de Passy
– Le château médiéval de Charousse à Passy
– Le retable de la Chapelle de Joux, à Passy
– L’étonnant « Cahier » d’Eugène Delale, école de Passy, 1882
–  La méthode Freinet à l’école de Passy, 1932-1952
– La conduite forcée de 1947-1952 et la production hydroélectrique à Passy
– L’Arve des Gures aux Egratz, à Passy
– Vues panoramiques sur le Mont-Blanc depuis Passy
– L’inalpage dans les « montagnes » de Passy, « l’emmontagnée », et la « remuée » pendant l’été
– La gare de Chedde à Passy et la ligne Le Fayet-Chamonix
– La sculpture d’Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973), sur la « Route de la Sculpture Contemporaine » à Passy
– La stèle de la Torchette à Passy et les commémorations du maquis de Montfort

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter