Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les luttes paysannes aux XIIIe et XIVe siècles

Références :

Calendrier de l’abbaye de Saint Germain des Prés au XIIIe siècle – représentation du mois de juillet avec la moisson

Voir Albert Mermoud, Mémoire du Mt-Blanc d’antan, p.104-105. Extrait :

« Les cultures dominantes pratiquées dans notre vallée et les vallées voisines, étaient l’avoine et l’orge. Mélangées par moitié, ces céréales donnaient du bladum, et permettaient de faire des galettes et du pain. Le froment n’était cultivé que sur des surfaces très limitées. Les récoltes pouvaient varier de un à trois, selon les aléas climatiques.
Les productions au bénéfice du Prince étaient vendues par les châtelains qui, pour en faciliter l’écoulement, interdisaient aux habitants la vente de leurs propres récoltes avant les leurs, quelquefois pendant plusieurs semaines. On peut imaginer l’état d’esprit de nos paysans devant de telles pratiques. Cette paysannerie, fière de son autonomie passée, va lutter avec énergie contre les agissements abusifs des seigneurs. Les exemples foisonnent dans nos hautes vallées. »

« En 1292, la vallée de Chamonix est en effervescence par suite de la remise en question de leurs droits par le chef du Prieuré. Conduits par Jacques Pécloz, les hommes libres enlèvent le bétail et le mobilier des fermes du Prieuré et les transportent sur le domaine du comte de Genevois, dont ils se sont assurés l’appui. La confirmation des libertés traditionnelles ne tarde pas, et de sérieuses garanties judiciaires, fiscales et économiques sont données par écrit aux paysans. (…)» (p. 104)
Pour en savoir plus, lire les Albert Mermoud, pages 104 et 105.

Autres pages sur Passy (comté de Genève) et ses alentours au XIVe siècle : le comté de Savoie.

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter