Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

A-B-C-D

Extraits de notre livre LES NOMS de PASSY et compléments de recherche inédits :

ABBAYE (L’) : Bourg jouxtant Le Fayet.
Ce petit bourg ne porte ce nom que depuis quelques générations ; sur le cadastre de 1730, le lieu-dit est nommé Lévaud et ne comporte aucune maison. Les fermes les plus proches sont au Plan ou à Var-Bouan (Vers Buan). La dénomination La Bays qui figurait sur la légende d’une image, reproduite page 82 dans le livre de Pierre Dupraz Traditions et évolution de Passy, trouve son origine dans le fait que cet endroit subissait crues et débordements du Nant Gibloux. A l’évidence, le nom d’Abbaye n’a pas pour origine une quelconque présence de monastère, ni même de propriété d’une communauté religieuse mais vraisemblablement la transformation de La Baÿe, comme on dénomme encore ce lieu en patois. (Vatusium n° 2).

Cet exemple de « remotivation » est tellement caractéristique qu’il mérite quelques explications. Le rapport entre ce mot et le terme français « baille » est manifeste : l’expression familière « à la baille » veut dire « à l’eau » ; exemple « jeter quelque chose ou quelqu’un à l’eau. « Baille » (1325) est un terme de marine provenant de l’italien « baglia », baquet, du bas latin « bajula (aquae)», « porteur l’eau (Larousse du XXe siècle, 1928 ; Dictionnaire Robert ; Dictionnaire étymologique)

(…)

ANTERNE (Complément de recherche inédit) :
Idem à Sillingy, Montagny, Marignier-en-Faucigny.
Explication de Charles Marteaux : « Interna », qui est à l’intérieur, au-dedans, alpage sur le versant de Sixt, « à l’intérieur » du terroir de cette commune.

(…)

ARNAUD (Docteur Jacques)
Le docteur Jacques Arnaud, médecin directeur, sous l’Occupation, du sanatorium « Le Grand Hôtel du Mont-Blanc », au plateau d’Assy, fut emmené par les Allemands pour avoir refusé de leur laisser consulter le registre des pensionnaires du sanatorium ; détenu à l’Ecole d’Horlogerie de Cluses, il est exécuté comme otage le 9 juillet 1944 par la Gestapo. Pour en savoir plus sur cet épisode tragique, lire La liberté perdue et retrouvée, pages 183, 187 (récit, document et photos ; son enterrement, p. 253).
La commune de Passy a honoré le Dr Jacques Arnaud en lui dédiant la grande avenue du Plateau d’Assy.

(…)

ARVE (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : Arve est un hydronyme pré-latin : « arua » « l’eau courante» comme « aar, aa, arvan ».

(…)

AYERES (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : Alpage où il y avait, plutôt que le sorbier des oiseaux, l’ail des ours sauvage : latin  allium, nom de lieu « aille, aylle », attesté en Genevois (Charvonnex, Villaz).

(…)

LA BAJULAZ (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : (également nom d’homme), très attesté en Faucigny et Genevois (Montmin, Serraval) : aux Bajolates (Naves), Bajolet (Bonneville), La Bajule (Sallanches, Servoz), La Bajole (Bogève, Cernex, Fillinges, Lucinges) : ancien français « bail, baille », palissade, lieu clos, enceinte de défense, puis attraction de  baculum : bâton, piquet d’enclos.

(…)

BAY (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : « Bet » (Quintal, Doussard, Albens), patois « bë » : « bout », terroir « en bout ».

(…)

BERGER (Place de l’ Abbé François) : Chedde.
« Francis » Berger, de son vrai nom « François-Maurice » Berger (1896-1954), fut curé de Chedde de 1934 à 1954. A participé à la Résistance dans le cadre de l’Armée Secrète. Arrêté par les Italiens le 13 août 1943 au matin, il peut sortir de sa prison de Chambéry lorsque les Italiens quittent  le territoire et se réfugie dans le presbytère de Coligny dans l’Ain d’où il revient à la libération de Passy (Vatusium n° 2, p.50). Pour en savoir plus lire La liberté perdue et retrouvée, pages 109 et 113 (photo).

(…)

CHEDDE : village de Passy. Orthographié « Chieddes » dans le recensement pour la gabelle de 1561, ou Chède au XIXe siècle.
ce nom signifie sans doute chute (du latin « cadere », tomber, « choir » ; le « c » initial s’est transformé en « ch » : cf. « caballus » qui est devenu « cheval »). On peut penser soit à la cascade, qui est en place depuis assez longtemps, soit au tunnel de la Ratéria et aux chutes de minerais… CHEDDE (Tour de) : Vatusium n° 9, p. 9.

Complément de recherche inédit :
Paul Guichonnet propose une autre explication empruntée à Charles Marteaux :
Il y a plusieurs Chèdes, Chedde, en Haute-Savoie. « Chèdes, Chède, pluriel de  capita, « extrémité d’un terroir » ; à Alby, hameau de St-Donat : Cheyde, Chiedes, dans les graphies anciennes, patois « Chidè » extrémité de la paroisse, sur la rive gauche du Chéran. A Marigny-St-Marcel : Les Sides. A Bonne-sur-Menoge : Cheide, pâturage à l’extrémité de la commune. A Passy : Chedde (patois Shide), bassin finissant en cul-de-sac, au pied du gradin de Servoz surmonté par le sentier des Egras, (patois savoyard, de gradus : escalier). »

(…)

DAYVE (Rue René) : L’Abbaye.
Enseignant à qui l’on doit le collège et le lycée de Passy (Lire tous les détails le concernant dans notre revue Vatusium n° 2, p. 32-40 et n° 9, p.21). D’abord conseiller municipal en 1952, il devient conseiller général en 1954, puis maire de Passy de mars à novembre 1971; il décède brutalement au retour d’une matinée de travail à la mairie le 20 novembre 1971.

(…)

DEVOUASSOUX (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : Nom de famille du Val de Chamonix, dérivé du francique wazo : friche, d’où l’ancien français wasse (XIIe siècle) : jachère, zone inculte.

Nous contacter ; Commander nos publications