Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Extraits de notre livre LES NOMS de PASSY avec ajouts et compléments de recherche inédits :

RAFFORTDÉRUTTET (Avenue René) : Départementale 13, mène du Chef-lieu à la Charlotte.
René Raffort-Déruttet (1894-1975), colonel de gendarmerie qui, à la retraite, fut maire de Passy de 1947 à 1971. Un record de longévité dans cette fonction à Passy

(…)

ROC des FIZ (nouveau) :
Nom donné à un sanatorium pour enfants inauguré en 1932 et détruit partiellement par une coulée de boue dans la nuit tragique du 15 au 16 avril 1970, faisant 72 victimes, dont 56 enfants. Il fut ensuite totalement rasé.
Voir le document disponible sur le blog de Passy-culture (format pdf).

(…)

Les RUTTETS (Complément de recherche inédit) :
(plusieurs attestations)
Explication de Charles Marteaux : vient du germanique « raustjen », rôtir, sécher, sol bien exposé pour sécher le foin.

(…)

SAINTE-ANNE (nouveau) : quartier situé sous le Chef-lieu.
Mère de la Vierge Marie, invoquée pour la fécondité féminine. (Vatusium n° 4, p. 8)

(…)

SAIX : Prononcer « sé ».

De Saix, le rocher, (saxum, en latin).

SOUS-LE SAIX : Hameau sous le rocher de Charousse, à l’ouest de Passy.  Le chemin de Sous-le-Saix y conduit.
SUR-LE SAIX : Hameau de Montcoutant perché au-dessus du rocher qui surplombe les Egratz. (Vatusium n° 2).

SAIX BLANC (Le) : Tête Noire.
Rocher blanchâtre au milieu de la face Ouest de Tête Noire.

(…)

SALES, SALENTON (Complément de recherche inédit) :
Explication de Charles Marteaux : vient du pré-indo-européen sal, hauteur : Salève.

(…)

SAUVAGES (Les) : Lieu-dit situé à l’est de Charousse. Orthographié « En Servages » dans le recensement pour la gabelle de 1561.
Le nom de ce lieu-dit a été déformé : il s’agit, comme pour l’Abbaye, d’un mot remotivé à partir du patois « servages », terme en rapport avec la forêt, utilisé avant 1561. Penser au village de Servoz, village de « serve », du latin « silva » la forêt.

Terme qui vient de l’ancien français « salvage » désignant un lieu « sauvage », c’est-à-dire « boisé » (site Toponymage).
Notre adjectif « sauvage » vient en effet du bas latin « «salvaticus », altération du latin classique « silvaticus », de « silva », la forêt ; son premier sens est « qui est à l’état de nature ou qui n’a pas été modifié  par l’action de l’homme. »
SAUVAGES (Impasse des) : sur la route du Plateau d’Assy.

(…)

THORET (Avenue Joseph) : Marlioz, longe la rive droite de l’Arve.
Joseph Thoret (1892- 1971) : As de la chasse aérienne à ses débuts. Envoyé par l’armée pour expérimenter l’aviation de montagne, pionnier de l’aérologie il donna un nouveau départ à l’aérodrome de Passy en 1926 et s’établit en 1928 (Vatusium n° 5).

(…)

La TORCHE (Complément de recherche inédit) :
Nombreuses attestations.
Explication de Charles Marteaux : torca, nom verbal de torcere, croupe ou masse rocheuse arrondie terminant brusquement un relief allongé.

(…)

UGINE (torrent de l’) : Torrent qui jaillit des falaises de Platé et se jette dans l’Arve à Marlioz ; des biefs ont été créés sur son cours. Son débit est très variable selon les saisons, et son eau  très froide : 4° ou 5°.
UGINE (Chemin de l’) : Entre la cascade et le nord de Chedde.
Variante du mot « usine », c’est-à-dire torrent dont l’eau pouvait mouvoir des « artifices » hydrauliques. Selon Henri Suter, ce terme dérivé de « auge » avec le suffixe diminutif -ine désigne aussi un canal, un bief aménagé pour amener de l’eau à un artifice.

VRELETS (Complément de recherche inédit) :
Tourbillons de foin soulevés par le vent. Phénomène propre à la plaine de Passy.

Nous contacter ; Commander nos publications