Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Le « Vatusicum » apprécié des Romains

Références :
Lire notre revue Vatusium n° 1bis, p. 10.
Voir aussi : Albert Mermoud, Mémoire du Mt-Blanc d’antan, p. 71.

Le nom de « Vatusium » a été donné par les Romains : un texte de Pline l’Ancien, mort en 79 après J.C. lors de l’éruption du Vésuve, en parle.

Dans son célèbre Dictionnaire Latin-français, Félix Gaffiot fait référence à l’auteur latin du Naturalis historia, sorte d’encyclopédie de l’époque, et donne pour l’adjectif « VATUSICUS » le sens suivant : « de Vatusium, ville de la Narbonnaise, au pied des Alpes ceutroniques » (Pline, 11, 240).

Voici le texte.

Extrait de l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien et traduction :
[11,97] XCVII. 240 Laus caseo Romae, ubi omnium gentium bona comminus iudicantur, e prouinciis Nemausensi praecipua, Lesurae Gabalicoque pagis, sed breuis ac musteo tantum commendatio. duobus Alpes generibus pabula sua adprobant: Delmaticae Docleatem mittunt, Ceutronicae Vatusicum.

[11,97] (XLII.) <1> Le fromage le plus estimé à Rome, où l’on juge en présence l’une de l’autre les productions de tous les pays, est, parmi les fromages des provinces, celui qui provient de la contrée de Nîmes, de la Lozère et du Gévaudan ; mais le mérite en dure peu, et il ne vaut que tant qu’il est frais. Les pâturages des Alpes se recommandent par deux espèces de fromages. Les Alpes Dalmatiques envoient le Docléate; les Alpes Centroniennes (III, 24), le Vatusique. (source : site de l’université de Louvain , « Itinera electronica »).

On remarque avec plaisir que Pline estime, implicitement, que la qualité des fromages des Alpes venait de sa plus longue conservation : on pense bien sûr à la tomme savoyarde et au beaufort…

Autres pages sur le lait et le fromage à Passy.

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter