Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

La gare de Chedde et la ligne Le Fayet-Chamonix

Lire notre revue Vatusium n° 9, p. 42 ; Vatusium n° 11, p. 10.
Voir aussi : Albert Mermoud, Mémoire Mt-Blanc d’antan, p. 363 ; Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 12, 101-102.

Extrait du livre de Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, page 12 :« La ligne Cluses-Le Fayet est inaugurée en 1898 et son prolongement par voie métrique vers Chamonix et la Suisse en 1901. »

Le train arrive aux Egratz… (carte de 1919)

Le train arrive aux Egratz … en 2011 (cliché Bernard Théry)

Loco Z 200, à Chedde en 1956 (source : site « Bougeons autrement »)

Pour les anciens loco-tracteurs de l’usine de Chedde, voir notre page La desserte ferroviaire de l’usine de Chedde et les locotracteurs électriques

La gare de Chedde aujourd’hui, côté voies (cliché Bernard Théry)

Train d’aujourd’hui en gare de Chedde (cliché Bernard Théry)

« Le petit train rouge » …, disent les enfants !

La GARE de CHEDDE, côté rue

« Les ingénieurs firent le choix d’un chemin de fer à traction électrique (la prise de courant se faisant par un rail conducteur disposé au côté de la voie (…).
En raison des contraintes propres à la montagne (passages étroits, enneigement important, nombreux tunnels, ponts et galeries), les constructeurs décidèrent d’équiper ce chemin de fer d’une voie dite métrique, ce qui signifie que les deux rails de roulement sont écartés d’1 m. (…)

La voie métrique au niveau de l’usine, avant la montée des Egratz (cliché Bernard Théry)

Malgré des pentes très importantes en chemin de fer (jusqu’à 9 %, 90 mm/m), la ligne ne fait appel qu’à l’adhérence simple, sans recourir à la crémaillère comme l’ont fait de nombreuses lignes. Ceci simplifie grandement le matériel et sa maintenance, et autorise des vitesses supérieures. » (source : site « Trains du Mont-Blanc »)

Un tronçon de la voie « métrique » aux Egratz ; à gauche, l’alimentation électrique (cliché Bernard Théry)

Pont sur l’Arve aux Egratz (cliché Bernard Théry)

Premier tunnel, aux Egratz (cliché Bernard Théry)

Maçonnerie et appui sur la roche des Egratz (cliché Bernard Théry)

Arche de pierre, côté ouest du pont aux Egratz (cliché Bernard Théry)

L’Arve, le pont et le viaduc aux Egratz (cliché Bernard Théry)

Aux Egratz, voie ferrée et viaduc routier (cliché Bernard Théry)

Pour en savoir plus, C.H.e.P.P. a sélectionné pour vous les sites suivants :
– Site « Bougeons autrement », Historique de la ligne St-Gervais-Le Fayet (chronologie précise et belles photos) : cliquez ici.
– Site « Trains du Mont-Blanc » : cliquez ici.
– Wikipedia, “Ligne Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet” : cliquez ici.

– Wikipedia, “Gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet”  : cliquez ici.

Et aussi le livre « Les trains du Mont-Blanc, tome 1, le chemin de fer de Saint Gervais-le Fayet à Chamonix » de J.P. Gide et J. Banaudo, éd. Du Cabri, Format : 235 mm x 315 mm , 196 pages, 458 photos, Paru en mars 2007 (disponible à la bibliothèque de Passy).

Autres pages sur le chemin de fer à Passy.
A découvrir également…
Chedde, la Frasse ; les Nids.
Passy vu par les pensionnaires de la Ravoire.

Nous contacter ; Commander nos publications

Lettre d’information-Newsletter