Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les colporteurs et leur ballot

Références :

Lire notre revue Vatusium n° 10, p. 6, 7, 17, 31 (photos).
Voir aussi : Albert Mermoud, Mémoire du Mt-Blanc d’antan, p. 134, 142, 144, 152 à 155 (esprit de négoce).

Vatusium n° 10, extrait de l’article L’ÉMIGRATION DES SAVOYARDS, par le professeur Paul Guichonnet, doyen honoraire de l’Université de Genève.

(…) Par la Suisse allemande, les migrants se dirigent vers les terres d’Empires catholiques Lorraine, Alsace, Forêt-Noire, Pays de Bade, Bavière, Vienne et l’Autriche, jusqu’à Prague et Cracovie. Il s’agit de colporteurs, les « merciers » (du latin mercator : marchand). Ces « porte-balles », regardés initialement avec défiance, voire hostilité, par les autochtones, s’élèvent souvent dans l’échelle sociale. Sédentarisés, ils font venir des parents et des amis, qui colportent pour leur compte, ouvrent des boutiques, parfois d’articles spécialisés, comme les ornements d’églises. (…)

Pour lire l’article complet et découvrir de nombreux documents iconographiques, se reporter au numéro 10 de Vatusium : cliquez ici.

IMAGES

Pour en savoir plus sur les colporteurs, cliquez ici sur le site de « la Grande mémoire », rubrique Modes de vie.

Autres pages sur Passy dans l’émigration.

Nous contacter ; Commander nos publications