Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

La famille de Paul Décruy monte en alpage

Les foins, première tâche de l’été. (Vatusium n° 13, p. 32)

La montée à l’alpage de Montfort, avait lieu chaque année, aux alentours du 14 juillet (date des vacances scolaires).

  Le cheptel de la ferme des Plagnes était formé de deux vaches, deux chèvres, quelques lapins et des poules. Les vaches étaint emmenées aux Contamines à l‘alpage de Monjoye d’Edmond et Martial Callamard où elles passaient l’été. Pendant des années, bêtes et gens se déplaçaient à pied, même le cochon. Quand on connaît le caractère insoumis de cet animal, ce n’était pas une sinécure. Et comme il fallait éviter de trop le contraindre, on devait faire preuve de patience. L’idée générale était que cet animal s’il était trop « contrarié » pourrait tomber malade. Le chat aussi était du voyage et suivait ses maîtres sans que personne n’ait à le transporter.

  Puis venait notre principale activité de l’été, la fenaison. (…)

 (Extrait de l’article de  Lucienne Décruy-Genin, « Souvenirs d’une habitante de Montfort », page 32)

Pour en savoir plus, lire dans Vatusium n° 13, pages 32  à 35 , l’article complet de Lucienne Décruy-Genin.

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter