Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

L’école de Montcoutant

Lire notre revue Vatusium n° 2, p. 30-31 ; Vatusium n° 8, p. 6 (photo de l’école des Brions ou Montcoutant) ; Vatusium n° 13, p. 3, 43 (photos : salle de classe, ferme Vallet) ; Vatusium n° 16, p. 64 (texte et photo).

L’école de Montcoutant… « dans un lieu retiré », à gauche (pilote Roland Sarkis, cliché Bernard Théry)

L’école de Montcoutant… « dans un lieu retiré », à gauche (pilote Roland Sarkis, cliché Bernard Théry)

Sur l’historique de l’école de Montcoutant, lire Vatusium n° 16, p. 64.

Sur les instituteurs qui se sont succédé à l’école de Montcoutant, lire Vatusium n° 2, p. 30-31 (Voir p. 30, une photo du village de Montcoutant avant guerre). Extrait :

« Le premier instituteur de ce lieu retiré est Jean-Marie Guichonnet (…), nommé en 1882, i1 y reste six ans, il se marie sur place avec Françoise Corlet et fonde une famille, avant de rejoindre Chedde où il fera toute sa carrière.

  Du temps de Jean-Marie Guichonnet, la maison d’école était au fond du village dans une maison appartenant à Pierre Vallet. Le logement de l’instituteur se trouvait dans une ferme en contrebas du bâtiment scolaire qui sera construit en 1910, appartenant également au même propriétaire.

  Les élèves viennent de tous les villages de la section de Montcoutant, du Châtelard, des Brions et de Montcoutant d’en haut, de la Venaz (village aujourd’hui détruit), des Maisonnettes et de Sur le Saix. (…) »

Quand l’école fermera, les élèves se rendront à l’école de Servoz.

L’ancienne école de Montcoutant (pilote Roland Sarkis, cliché Bernard Théry)

L’ancienne école de Montcoutant (pilote Roland Sarkis, cliché Bernard Théry)

Documents complémentaires tirés des archives municipales de Passy :

Installation de l’école de Montcoutant dans des « maisons rurales »

Délibération du 7 octobre 1902 : bail pour location d’une école à Montcoutant (p. 91)

« Le Président a exposé que le bail souscrit le 28 juin 1896 avec M. Vallet Jean Pierre pour l’installation, de l’école de Mont-Coutant expire le premier novembre prochain. Qu’il a procédé le quatorze septembre dernier, avec le même individu, pour la même maison, au renouvellement du bail pour une durée de six ans, à compter du premier novembre prochain et moyennant une location annuelle de cent cinquante francs *. Le Conseil accepte ce nouveau bail, décide que le complément de la location sera inscrit au budget additionnel de 1903 et prie Monsieur le préfet de vouloir bien approuver. Ainsi fait et délibéré en séance, les jour, mois et an ci-dessus et ont les membres présents signé après lecture. » Signatures : Michollin, Métral, Tissot, Chavouent, J.M. Pugnet, J.A. Fivel, Corlet, Gruz, Fivel Demoret. Le Maire Biolley. * Note CHePP : cette somme équivaut à 572, 23 euros valeur de 2012.

Délibération du 9 novembre 1908 : location d’une maison pour école à Mont Coutant

Mêmes conditions qu’en 1902 pour le « renouvellement du bail de la même maison », mais on précise « avec réserve de résiliation pour le cas qu’il fut fait une maison d’école dans cette localité. (…) ». La construction d’une « maison d’école » a lieu effectivement pendant cette période.

1907-1911, construction d’une école à « Mont-Coutant »

Délibération du 14 mars 1907 : école à Mont Coutant (p. 31-32)

« Le Président a exposé à l’assemblée

1° que l’école du hameau de Mont Coutant dès sa création par décision de Mr le Ministre de l’Instruction publique du 4 juin 1882 a toujours été tenue dans des maisons rurales un peu améliorées pour la circonstance mais toujours peu en rapport avec les besoins scolaires.

2° que la nécessité s’impose de faire faire en cette localité une maison confortable ayant salle de classe et logement pour le maître d’école.

3° que la commune n’a pas en propriété des terrains convenables pour assoir (sic) cette maison, mais qu’un nommé Barrère Edouard Emile par soumission du 19 mai 1905 s’engage à vendre à la commune, pour le dit usage, une parcelle de terre inscrite au cadastre en la section E sous partie des numéros 1385 pour une surface de 4 ares 54 et 1378 pour une surface de 1 are 49, Total 6 ares 03 qui, à raison de 30 fr. l’are * donnent cent quatre vingt francs 90 centimes et qu’un nommé Vallet Jean Pierre par soumission du 12 mars 1907 s’engage à vendre à la commune, pour le dit usage, une parcelle de terre inscrite au cadastre en la section E sous le numéro 1372 pour une surface de 20 centiares pour le prix total de 10 francs. 

4° que pour utiliser les terrains cédés qui sont les mieux situés de la localité, il a fait dresser par Mr Pinon architecte à St-Gervais-les-Bains les plans et devis pour cette construction qui devrait coûter en chiffre rond 24 480 fr. ** et pour l’achat des terrains 190 francs 90 centimes ***.

Le Conseil municipal ouï l’exposé du maire, considérant que la situation financière de la commune ne peut permettre de faire la totalité de la dépense sur ses ressources ordinaires, mais que le dit hameau a en personnalité une forêt rectionnale (sectionnale ?) sur laquelle, par délibération du 24 février 1907 il a demandé une coupe de tout le bois disponible évalué à environ 450 mètres cubes pouvant produire une somme de 7 000 fr. **** et qu’il resterait à charge de la commune la différence qui pourrait être couverte par la subvention de l’Etat et un emprunt
Et il sollicite de l’autorité supérieure
1° l’approbation du projet 2° l’autorisation d’acquérir les terrains de MM Barrère et Vallet 3° la subvention de l’Etat
4° l’autorisation de contracter un emprunt auprès d’une caisse qui pourra être désignée pour ce qui en incombera à la commune. Ainsi fait et délibéré en séance, les jour, mois et an ci-dessus et ont les membres présents signé après lecture. » Signatures : Ferrand, Gruz,  J.M. Pugnet, Métral, Chavouent, Patty, Fivel Alphonse, Fivel Demoret, J.A. Fivel, J.M. Métral, Perroud, Mogeny, Corlet. Le Maire Biolley

* Notes CHePP : cette somme équivaut à  114, 45 euros valeur de 2012, pour 100 m2. ** : cette somme équivaut à  93 387, 65 euros valeur de 2012. *** : cette somme équivaut à  728, 26 euros valeur de 2012. **** : cette somme équivaut à 26 703, 99 euros valeur de 2012.

Délibération du 16 novembre 1911 : décompte des travaux de l’école à Montcoutant

« Le Président a déposé sur le bureau le décompte dressé le 30 mars dernier par Mr Pinon architecte à St-Gervais-les-Bains des travaux exécutés par Maciotta André entrepreneur pour la construction d’une école mixte au hameau de Montcoutant (sic) suivant adjudication du 25 janvier 1910, faisant ressortir une dépense de 25 111 fr. 40 *.

Le Conseil, après examen, délibère pour accepter le décompte présenté pour une somme totale de 25 111 fr. 40 et pour en demander à Monsieur le Préfet l’approbation avec le versement de l’indemnité de l’Etat et l’autorisation du solde de payement. Ainsi fait et délibéré en séance, les jour, mois et an ci-dessus et ont les membres présents signé après lecture. » * Note CHePP : cette somme équivaut à  82 957, 67 euros valeur de 2012.

Inscription en marge : « Approuvé dans la limite des ressources réalisées pour l’exécution des travaux. Le versement de la subvention de l’Etat dans la caisse du receveur municipal sera provoqué dès que la municipalité de Passy se sera conformée aux instructions qui lui ont été adressées en même temps que le procès verbal d’adjudication le 2 février 1910. Annecy, le 16 avril 1912 Pour le Préfet et par délégation Le secrétaire Général Signé : Matraire »

Voir nos autres pages sur
Les écoles du côté Tête-Noire 
les jardins scolaires
– l’école de l’Abbaye

Et aussi toutes nos pages  sur
L’enseignement à Passy

Voir les photos du site de Montcoutant sur Toponymage de René Siffointe :

Montcoutant
Communal de Montcoutant
La Torche, Les Tannes et Les Brions

  Nous contacter ; Commander nos publications 
Lettre d’information-Newsletter