Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Epreuves du Brevet de capacité, session de 1874

Lire notre revue Vatusium n° 16, pages 6 et 7.

Le « Brevet de capacité » :

Quelles étaient les connaissances et compétences exigées des « aspirants » instituteurs et « aspirantes » institutrices ?

A vous de jouer et de passer l’examen ! Bon courage !

Une des lauréates est une certaine Poncey Geneviève-Françoise qui sera nommée la même année à l’école de Maffrey, à Passy !!! (voir les Résultats des examens au bas de cette page)

Elle bénéficiera également de 25 fr. « d’encouragements aux institutrices les plus dévouées » (Bulletin 1874, n° 1, p. 6)

 BULLETIN DE L’INSTRUCTION PRIMAIRE

Département de la Haute-Savoie, 6ème année, 1874,  nos 4,  p. 78 à 84

 Examens pour le brevet de capacité.

Première session de 1874.

  ASPIRANTS –BREVET SIMPLE

 Texte des compositions.

 DICTEE *

  « La Providence. – Contemplez le ciel et la terre et la sage économie de cet univers. Est-il rien de mieux entendu que cet édifice ? Est-il rien de mieux pourvu que cette famille ? Est-il rien de mieux gouverné que cet empire ? La puissance suprême qui a construit le monde et qui n’y a rien fait qui ne fût bon **, a fait néanmoins des créatures meilleures les unes que les autres. […] Mais, depuis les plus grandes jusqu’aux plus petites, sa providence se répand partout. Elle nourrit les petits oiseaux qui l’invoquent dès le matin par la mélodie de leurs chants ; et ces fleurs, dont la beauté est sitôt flétrie, elle les habille si superbement, durant ce petit moment de leur être, que Salomon dans toute sa gloire n’a rien de comparable à cet ornement.

Vous, hommes que Dieu a faits capables de le connaître ***, pouvez-vous croire qu’il vous oublie et que vous soyez les seules de ses créatures sur lesquelles les yeux vigilants de sa providence paternelle ne soient pas ouverts ? […] Que s’il vous paraît quelque désordre, s’il vous semble que la récompense coure trop lentement à la vertu, et que la peine ne poursuive pas d’assez près le vice, songez à l’éternité de ce premier être **** : ses desseins, formés et conçus dans le sein immense de cette immuable éternité, ne dépendent ni des années ni des siècles, qu’il voit passer devant lui comme des moments, et il faut la durée tout entière du monde pour développer entièrement les ordres d’une sagesse, si profonde. Et nous, mortels misérables, […] parce que nous et nos conseils sommes limités dans un temps très court, nous voudrions que l’infini se renfermât dans les mêmes bornes, et qu’il déployât devant nous, et sur le champ, tout ce que sa miséricorde prépare aux bons, et tout ce que sa justice destine aux méchants ? »                                                     (BOSSUET.) *****

Notes CHePP :
* Ce texte est constitué d’extraits (les phrases supprimées sont marqués par […] dans le texte de la dictée) du Premier sermon pour le jeudi de la deuxième semaine de Carême prêché à la Cour sur la Providence, Œuvres de Jacques Bénigne Bossuet (évêque), Volume 2, p. 413

** « qui ne fût bon ». Le texte de Bossuet est plus… facile : « qui ne soit bon ». On cherche manifestement à tester les capacités des candidats dans la maîtrise de l’emploi du subjonctif imparfait…

*** « hommes que Dieu a faits capables de le connaître ». Cette phrase est, en fait, un résumé du texte de Bossuet.
**** « ce premier être ». Le texte de Bossuet comporte, comme c’est normal, une majuscule : « ce premier Etre ».
***** On notera le caractère religieux des textes d’examen… Nous sommes en 1874.

ARITHMÉTIQUE.

 « 1° D’après la loi du 19 février dernier, le timbre pour les billets à ordre est de 15 centimes pour cent francs ou fraction excédante de cent francs.

D’un autre côté, on peut effectuer les envois de fonds en insérant des billets de banque dans une lettre et en complétant, s’il y a lieu, avec des timbres-poste mais alors, au lieu de se borner à la charger, la prudence ordonne de déclarer le montant des valeurs qu’on y a insérées, ce qui, outre un droit fixe de 50 centimes, en nécessite un autre de 20 centimes par 100 francs ou fraction de 100 francs déclarés.

Un marchand de Chambéry qui doit 382 fr. 80 c. à un fabricant de Rouen se demande, d’après cela, lequel des deux modes de payement, par billet à ordre ou par billets de banque et timbres-poste, lui sera le plus avantageux ; il voudrait savoir combien il gagnera en adoptant celui qui occasionnera le moins de frais.

2° Y a-t-il un moyen abrégé de diviser pour 0,125, en recourant à la multiplication ?

Application au dividende 38,4. »

STYLE.

« Règne de Henri IV depuis son entrée dans Paris jusqu’à sa mort. Projets de ce monarque sur la constitution politique de l’Europe. »

BREVET COMPLET

HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE.

« Deuxième guerre punique. – Géographie physique du Portugal. Voies terrestres de communication avec l’Espagne. Chemins de fer. Possessions coloniales actuelles. »

ARITHMÉTIQUE APPLIQUÉE.

« l° Un des hommes qui, dans ces derniers temps, ont le plus honoré la Savoie, est mort l’année dernière, le 30 avril, à l’âge de 90 ans 2 mois ;

Assigner la date de sa naissance et le nombre de jours qu’il a vécu ;

« Les réponses seraient-elles, sauf la différence de millésime, les mêmes si le décès avait eu lieu en 1870 ?

2° Sur les chemins de fer, le prix de parcours se calcule à tant par kilomètre, la fraction comptant pour un. En 2e classe, le tarif est de 9 centimes 24 millièmes sur le réseau P.-L.-M.

On demande combien, au maximum, payerait en plus un voyageur qui, au lieu de faire d’une seule traite un trajet d’une longueur réelle de 1,584 kil. 600, le fractionnerait en 13 portions, toutes de 110 kilomètres au moins. Il ne fait pas enregistrer ses bagages et ne les laisse pas en dépôt. »

GÉOMÉTRIE APPLIQUÉE.

  « Les parois et le fond d’un décimètre cube creux ont respectivement des épaisseurs de 4 millimètres 6 et 6 millimètres ; le bois dont il est construit a une densité de 0,968 ;

On demande combien il pèse de grammes ?

Quelle serait la diagonale du corps qu’on obtiendrait en le fermant au moyen d’un couvercle épais de 5 millimètres 4 ? »

DESSIN LINÉAIRE ET D’ORNEMENT.

« Dessiner un chapiteau dorique à l’échelle de 0m, 072 par module. Le talon du tailloir devra être orné, de rais de cœur, l’échine sera décorée d’oves, et le gorgerin de rosaces posées une de face et deux de profil.

S’il restait du temps aux aspirants, ils pourraient faire le plan du chapiteau. »

Résultats des examens

11 candidats s’étaient fait inscrire pour l’examen des matières du brevet simple ; 9 se sont présentés ; 2 ont obtenu le titre qu’ils sollicitaient ; 7 ont été éliminés.

2 aspirants déjà pourvus du brevet simple, qui avaient demandé a être examinés sur une ou plusieurs séries du brevet complet, ont été ajournés.

Les 2 candidats admis au brevet simple sont :

MM. Rossillon François-Joseph ;

Ozier Jean Pierre.

ASPIRANTES.          BREVET DU 2e ORDRE.

Texte des compositions. 

DICTÉE *.

« Quatre cent vingt-six ans après le Déluge, comme les peuples marchaient chacun en sa voie et oubliaient Celui qui les avait créés, ce grand Dieu, pour empêcher le progrès d’un si grand mal, au milieu de la corruption qui s’était répandue partout, commença à se séparer un peuple élu. Abraham fut choisi pour être la tige et le père de tous les croyants. Dieu l’appela dans la terre de Chanaan, où il voulait établir son culte et les enfants de ce patriarche, qu’il avait résolu de multiplier comme les étoiles du ciel et comme le sable de la mer. A la promesse qu’il lui fit de donner cette terre à ses descendants, il joignit quelque chose de bien plus illustre ; et ce fut cette grande bénédiction qui devait être étendue sur tous les peuples du monde en Jésus-Christ, sorti de sa race. C’est ce Jésus-Christ qu’Abraham honore en la personne du grand pontife Melchisédech, qui le représente ; c’est à lui qu’il paie la dîme des richesses qu’il avait gagnées sur les rois vaincus, et c’est par lui qu’il est béni. Dans une puissance immense et qui égalait celle des rois, Abraham conserva les mœurs antiques ; il mena toujours une vie simple et pastorale, qui toutefois avait sa magnificence. Le ciel lui donna des hôtes ; les anges lui apprirent les conseils de Dieu, il y crut et parut en tout plein de foi et de piété. » (BOSSUET.)

* Note CHePP : Ce texte est tiré du Discours sur l’histoire  universelle à monseigneur le Dauphin (première partie Les époques ou la suite des temps ; Troisième époque. La vocation d’Abraham : ou le commencement du peuple de Dieu et de l’alliance. Troisième âge du monde, p.268).

ARITHMÉTIQUE.

« 1° Une feuillette de vin de Mâcon de 228 litres, rendue dans la cave d’un employé du chemin de fer, lui était revenue à 118 fr. 40 c. ; il l’avait fait mettre en bouteilles de 80 c. l’une, coûtant 21 fr. 80 c. le cent ; – les bouchons avaient été payés sur le pied de 1 fr. 20 c. le cent, et la main-d’œuvre à raison de 15 c. par dizaine de bouteilles. Envoyé, dans une autre résidence, cet employé, afin de céder son vin au propriétaire de son logement qui lui reprend­ le fût pour 13 fr. 50 c, consent à perdre 2 p. % de ses déboursés ; dire quelle somme le propriétaire doit lui solder ?

2° Le verre à vitre se vendant à raison de son étendue superficielle, dire si un carreau, de 57 centimètres de hauteur sur 51 de largeur, vaut deux fois plus qu’un autre de 44 sur 41. »

STYLE

« Catherine de Médicis. – Apprécier son caractère et le rôle politique qu’elle a joué sous le règne de ses trois fils. »

BREVET DU 1er ORDRE.

ARITHMÉTIQUE.

« 1° Donner une règle pour le calcul du montant du titre de rente 5 p. 0/0 qu’on peut acheter avec un certain capital à placer et à un certain cours ; peut-on s’arranger de manière à éviter l’emploi de la division ?

« Application au capital de 11,289 fr. 40 c. et au cours de 88,25. La règle, le calcul seraient-ils aussi simples, pour le 4 1/2 et le 3 p. 0/0 ?

« 2° Pourrait-on, au moyen de dés à jouer et même de pièces de monnaie (toutes identiques), expliquer que le produit de trois nombres entiers est le même dans quelque ordre qu’on le multiplie ? »

HISTOIRE ET GÉOGRAPHIE.

« Guerre de la Fronde. Insister principalement sur le rôle politique joué par les femmes. Impression laissée par cette lutte dans l’esprit de Louis XIV.

« Bassin général de la Loire, du cap Saint-Mathieu à la baie de Bourgneuf. Ceinture, rameaux, cours de la Loire ; affluents ; fleuves côtiers ; canaux. Description de la côte maritime. Indication des départements compris en totalité ou en partie dans le bassin général. »

DESSIN LINÉAIRE ET D’ORNEMENT.

« Dessiner un lien de serviette sur une hauteur de 0,08. – Placer au centre un chiffre A M entre deux branches de laurier, faire courir une petite grecque pour la bordure du lien. »

Résultats des examens.

Sur 15 aspirantes admises à l’examen, 8 ont été jugées dignes du brevet de 2e ordre ; 7 ont été éliminées.

Aucune aspirante ne s’était fait inscrire en vue du brevet du 1e ordre.

Les 8 aspirantes admises au brevet du 2e  ordre sont, par ordre de mérite :

Mlles Cabaud Camille-Constance ;

Anthoine Marie-Louise ;

Poirson Marie-Thérèse ;

Poncey Geneviève-Françoise ;

Pollien Marie-Véronique ;

Grâce Amélie ;

Pessey Françoise ;

Verjus Jeanne-Marie.

Autres pages sur les écoles primaires de Passy.

A découvrir également…
– L’enseignement à Passy.
– Le PATRIMOINE CIVIL  de PASSY.
– Le PATRIMOINE de PASSY.

Nous contacter ; Commander nos publications  

Lettre d’information-Newsletter