Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

La centrale hydroélectrique de l’usine de Chedde (1892-1896)

Lire notre revue Vatusium n° 9, p. 33-34, 36 ; n° 15, p. 52. Extrait du n° 9 :
« À la fin du XIXe siècle l’industrie chimique naissante se trouve largement tributaire de l’électricité. Cette nouvelle énergie est produite dans des groupes entraînés par des chutes d’eau. »

L’usine et la centrale de Chedde aujourd’hui, vues des Soudans (clichés Bernard Théry)

L’usine et la centrale de Chedde aujourd’hui, vues des Soudans (clichés Bernard Théry)

« Deux Grenoblois fortunés décident de fabriquer des dérivés chlorés par électrolyse. Ils recherchent donc un site où l’on pourra installer une chute d’eau pour produire de l’électricité. Chedde convient parfaitement puisque situé dans la plaine juste au-dessous d’un défilé de l’Arve dont la pente est importante. Le cours d’eau perdant entre Servoz et la plaine alluviale de Chedde plus de cent mètres d’altitude. C’est là que Paul Corbin et Georges Bergès construiront leur usine. » (Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 106)

La conduite forcée et l'usine de Chedde (cliché Bernard Théry)

La conduite forcée et l’usine de Chedde (cliché Bernard Théry)

Centrale de l'usine de Chedde : les bâtiments tout en longueur de la production électrique voisinent avec les toits aux multiples cheminées des chlorates ; on voit les conduites forcées qui alimentent la centrale (Vatusium n° 9, p. 33, doc. Serge Ravasi)

Centrale de l’usine de Chedde : les bâtiments tout en longueur de la production électrique voisinent avec les toits aux multiples cheminées des chlorates ; on voit les conduites forcées qui alimentent la centrale (Vatusium n° 9, p. 33, doc. Serge Ravasi)

« Ainsi naquit au printemps 1895 la Société des Forces Motrices de l’Arve. (…) Les travaux de construction de l’usine et de la chute commencèrent en juillet 1895. La prise d’eau à Servoz, près du Châtelard, à la cote 790, se situe approximativement au défilé où les éboulements antérieurs de la chaîne des Fiz, en barrant le lit de l’Arve, constituaient les seuils de retenue successifs du lac de Servoz. (…)
L’amenée d’eau comprenait un premier canal-tunnel dit « Galerie des Gures » (…)» (Extraits du livre de Paul Soudan, Histoire de Passy, p. 102) Voir notre page sur la conduite forcée, tronçon de Servoz au Châtelard.
« Un second tunnel dit « Galerie des Egraz » devait recevoir l’évacuation de la Centrale du Châtelard et l’excédent d’eau non utilisée. Voir notre page sur la conduite forcée, tronçon du Châtelard à Chedde.

Les alternateurs de la centrale électrique qui alimente l'usine de Chedde (Pierre Dupraz, Traditions et évolutions, p. 106, coll. Serge Ravasi)

Les alternateurs de la centrale électrique qui alimente l’usine de Chedde (Pierre Dupraz, Traditions et évolutions, p. 106, coll. Serge Ravasi)

Voir aussi : Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 106 ; Pierre Dupraz, Passy hier et aujourd’hui, p. 41 ; Ludovic Cailluet, Chedde, un siècle d’industrie au pays du Mont-Blanc, p. 18, 21, 23 (photo du chantier), 26 (photo des turbines), 40 (productions de 1909, 1916), 44.

Voir nos pages sur les autres centrales hydroélectriques de Passy.

Voir aussi notre page consacrée à la conduite forcée qui alimente cette centrale :

a. Conduite forcée de 1892-1896, tronçon de Servoz au Châtelard

b. Conduite forcée de 1892-1896, tronçon du Châtelard à Chedde

Autre production d’électricité à Passy : la valorisation énergétique à l’usine d’incinération du SITOM .

Sur le site toponymage de René Siffointe :
Paysage de Passy, au-delà de l’Arve, entre Servoz et Saint-Gervais.
L’Usine de Chedde et la conduite forcée (2009)
L’Usine de Chedde et la conduite forcée, Sur le Saix de Montcoutant, Sous Le Saix et Sur L’Egras (2009)

Autres pages sur les conduites forcées de Passy.
A découvrir également…
La production hydroélectrique de Passy.
LE PATRIMOINE INDUSTRIEL DE PASSY.
L’hydrologie de Passy.
Les villages du côté de Tête-Noire.

Pour en savoir plus, voir aussi
sur le site Sabaudia :
la présentation du barrage d’Emosson

la carte des sites de production d’électricité en Haute-Savoie

sur le site energie edf :
Les grands principes de fonctionnement des centrales électriques (photos et montage vidéo)
La centrale du Fayet (au bord de la plaine de Passy)

Découvrez aussi, sur notre site, la richesse et la variété du patrimoine de Passy :
 Les ex-voto du temple romain de Passy
– Le château médiéval de Charousse à Passy
– Le retable de la Chapelle de Joux, à Passy

L’étonnant « Cahier » d’Eugène Delale, école de Passy, 1882

–  La méthode Freinet à l’école de Passy, 1932-1952
– La conduite forcée de 1947-1952 et la production hydroélectrique à Passy
– L’Arve des Gures aux Egratz, à Passy
– Vues panoramiques sur le Mont-Blanc depuis Passy
– L’inalpage dans les « montagnes » de Passy, « l’emmontagnée », et la « remuée » pendant l’été
– La gare de Chedde à Passy et la ligne Le Fayet-Chamonix
– La sculpture d’Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973), sur la « Route de la Sculpture Contemporaine » à Passy
– La stèle de la Torchette à Passy et les commémorations du maquis de Montfort

Nous contacter ; Commander nos publications

Lettre d’information-Newsletter