Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

La chapelle-école de Joux

Références :

Lire notre revue Vatusium n° 4, p. 18-19 (pour lire un extrait, cliquez ici) ; Vatusium n° 12, p. 9 (photos : vues extérieures et toile du retable).Voir aussi :
Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 155-156 (les écoles).
Fernand Roulier, Un art retrouvé, églises et chapelles baroques du diocèse d’Annecy, Tome 2 : Le Faucigny, 2002, page 108.
Voir aussi le site de la Mairie de Passy : cliquez ici.
Chapelle de la Sainte-Croix, de saint Roch et de sainte Agathe (Village de Joux)
Voir aussi la présentation du retable et de la toile restaurée

Chapelle – école de JOUX, côté ouest

Entrée de la chapelle de Joux, à Passy (cliché Bernard Théry)

La chapelle au XVIIe siècle (voir aussi notre page consacrée au retable de la chapelle de Joux)

Dans sa Monographie de Passy (pages 14 et 15),F.-Henri Métral, ancien instituteur, géomètre et secrétaire de mairie, écrit en 1904 :

« Dans le procès-verbal de la visite pastorale du 29 Août 1649, par Mgr Charles-Auguste de Sales, il est fait les mentions suivantes :

(…) Une chapelle nouvellement bâtie au hameau de Joux par les habitants du lieu, sous les vocables de la Sainte Croix, de Saint Roch et de Sainte Agathe, de la présentation de Pierre Duraffort, de Jean et de Maurice Guer­rier et des hoirs (héritiers) de Jean-François Biollay. (…)»
« Chapelle de Joux. Par acte de fondation du 2 Mars 1661, Descombes notaire, Pernette Gex, Veuve Durafort, Pierre Duraford, Jean Guerrier, Marie Guerrier, Jean-François Biollay font édifier la chapelle et lui donnent en dot un capital de 400 francs sous charge de 24 messes par an. Cette chapelle dont la cloche date de 1653, fut incendiée en 1664. »

Fernand Roulier apporte les précisions suivantes :

« Lors de sa visite pastorale en 1674, Mgr Jean d’Arenthon d’Alex demanda de reconstruire en ce lieu une ancienne chapelle tombée en ruines. Les travaux furent achevés en 1694.

C’est un édifice plus robuste qu’élégant, avec un léger clocher, des voûtes en plein cintre et une décoration sobre et sans prétention. » (Un art retrouvé, page 108).

Comme sur le clocher de l’église Saint-Pierre, la croix est surmontée d’un coq : Le coq du clocher.

A côté de la chapelle de Joux, l’ancienne école (cliché Bernard Théry)

Présentation du retable et de la toile restaurée (description) lors des Journées du patrimoine de septembre 2012 :

Le retable et sa toile restaurée présentés lors des Journées du Patrimoine en 2012 (cliché Michel Dru)

Chapelle de JOUX, côté est

Autres pages sur les chapelles de Passy

Voir aussi nos pages consacrées à des sujets en rapport avec le village de Joux et avec les Soudans :
Le village de JOUX, le LAVOUET et les SOUDANS, hier et aujourd’hui
L’Amicale de Joux : Fête d’automne
L’école de Joux
La chapelle-école de Joux
Le retable de la Chapelle de Joux
La fondation Bosson, le testament de Pierre Bosson
Les bassins en pierre et le plus vieux bassin de Passy (1555)

Nous contacter ; Commander nos publications