Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Passy, le « petit Nice »

Passy et son coteau vus de Marlioz (cliché Bernard Théry)

Passy bénéficie d’un microclimat qui lui a valu  le nom de « petit Nice » :
L’ensoleillement a favorisé les cultures, en particulier celle de la vigne … jusqu’à 1000 m d’altitude sur le coteau orienté au sud (voir notre rubrique sur les vergers et la vigne). Les voyageurs ont souvent témoigné de la luxuriance des arbres fruitiers à Passy. Une petite entreprise de fabrication de confitures a hérité de cette tradition.
Ceci s’explique par la configuration géographique : notre vallée de l’Arve, très élargie à Passy, est face au soleil presque toute la journée. Le coteau est protégé des pluies par les Aravis, à l’ouest et, contrairement à ce qui se passe dans les vallées alpestres resserrées où les précipitations sont fréquentes, on distingue, en effet, sur Passy une zone de moindres précipitations au cœur de la plaine…
En outre, une grande partie des coteaux est abrité des vents froids du nord par les murailles de la Chaîne des Fiz.

Témoigne aussi de cette activité la Fête des Séchieux qui a lieu le dernier dimanche de septembre, les Séchieux étant traditionnellement les paniers qui servent à faire sécher les pruneaux.

« La pureté de l’air et surtout l’exposition en plein sud face au massif du Mont-Blanc ont (aussi) fait de Passy, et plus précisément du plateau d’Assy, un site privilégié pour l’édification de très grands sanatoriums à partir des années 1920 pour le séjour des malades atteints de tuberculose. » (Wikipedia)

Autres pages sur le climat de Passy.

WEBCAM des pistes de Plaine-Joux

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter