Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

La stèle de la Torchette et les commémorations

Lire notre revue Vatusium n° 13, p. 35 à 37 (photos des commémorations).
Pour le récit des événements du 10 août 1943, voir notre page sur le maquis de Montfort.

La stèle de la Torchette à Montfort (cliché Bernard Théry)

La stèle de la Torchette à Montfort (cliché Bernard Théry)

La stèle de la Torchette à Montfort (cliché Bernard Théry, 19 mai 2014)

 

La stèle de la Torchette à Montfort ; les inscriptions (cliché Bernard Théry)

La stèle de la Torchette à Montfort ; les inscriptions (cliché Bernard Théry)

La stèle de la Torchette à Montfort : les photos des Résistants tués (cliché Bernard Théry)

Le mercredi 14 juin 2011, Passy a été le témoin d’une belle opération sur le « Chemin de la mémoire ». Deux classes de CM1 et CM2 sont venues de Megève pour découvrir le maquis de Montfort et commémorer les événements du 10 août 1943.

Partis des Plagnes, ils sont montés à pied jusque Montfort avec leurs institutrices et ont participé à divers ateliers en lien avec les événements de la Deuxième guerre mondiale en Savoie. La journée avait été préparée en classe en particulier grâce au livre du Passerand  Pierre Dupraz, La Liberté perdue et retrouvée. Représentant l’association « Culture, Histoire et Patrimoine de Passy » dont il est le président, notre auteur régional a répondu aux questions des enfants visiblement intéressés par l’histoire de leur région. Des témoins étaient là également pour leur transmettre la mémoire de ces journées tragiques : M. Marcel Grangerat, fils d’Hector Grangerat, héros de la Résistance, et Mme Hottegindre, épouse d’un des membres du maquis de Montfort.

14 juin 2011, Marcel Grangerat témoigne devant des élèves de Megève (cliché Bernard Théry)

Après ces approfondissements et ces réflexions, les enfants sont montés jusqu’à la stèle de la Torchette ; là, ils ont lu des textes très émouvants qu’ils avaient rédigés en classe, ils ont chanté un des textes écrits après l’attaque de Montfort  par l’armée italienne sur l’air de la Paimpolaise. Tous les témoins de la cérémonie ont salué le courage des nos jeunes randonneurs et la qualité de leur travail.

Cette manifestation, qui a vu pour la première fois des classes du primaire à cet endroit emblématique de la résistance en Haute-Savoie, était organisée par l’USEP. Les deux institutrices de Megève étaient épaulées par les conseillers pédagogiques et un professeur d’IUFM. Cette sortie a aussi été vivement encouragée par Mme Naumovic, inspectrice du primaire qui a d’ailleurs effectué l’ascension avec les élèves et animé un atelier.

En les quittant, Mme Hottegindre leur a demandé de se tourner vers l’avenir et de bannir de leur vie la vengeance.

14 juin 2011, Mme Hottegindre témoigne devant des élèves de Megève (cliché Bernard Théry)

 Pour une relation détaillée des événements du 10 août 1943 et de ses suites, se reporter au livre de Pierre Dupraz, La liberté perdue et retrouvée du pays du Mt-Blanc, 2005, pages 97 à 108.

Autres pages sur Passy du XXe siècle à nos jours.

Autres pages sur la seconde guerre mondiale :
– Mai 2014 : 500 écoliers au maquis de Montfort, à Passy
– La libération de Passy

  Nous contacter ; Commander nos publications 

 S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter