Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Le débardage et le transport des bois en montagne

Références :

Lire notre revue Vatusium n° 8, p.16-17.

Les coupes de bois en hiver (photo : Joseph Bottollier ; coll. Martine Berlu ; Traditions et évolution de Passy, p. 60)

Les écoliers de Passy décrivent le transport du bois en 1948 et 1951 .

 Les enfants de l’école du Chef-lieu à Passy ont bénéficié de la pédagogie Freinet ; celle-ci était mise en œuvre par l’instituteur Monsieur F. Dunand et plusieurs fascicules des années 1932 à 52 ont été retrouvés… et sauvés de la benne. (Lire notre revue Vatusium n° 16, p. 34 à 37.)

L’automne est la saison de bûcherons.

Dans leur journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc » de novembre 1947, les écoliers écrivent :

« Les Bûcherons se hâtent d’abattre, d’ébrancher, de débiter, d’écorcer les sapins qu’ils entassent et qu’ils feront glisser dans des chemins neigeux cet hiver. »

On utilisait parfois des câbles provisoires pour descendre le bois. Les écoliers de Passy évoquent cette méthode dans une page consacrée en 1948 aux « câbles aériens et téléphériques » :

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1948, p. 13 « Câbles aériens et téléphériques »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1948, p. 13 « Câbles aériens et téléphériques »

On profitait de la neige pour descendre les troncs en les faisant glisser ; encore faut-il que la neige soit au rendez-vous …

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1948, p. 5 « Travaux d’hiver »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1948, p. 5 « Travaux d’hiver »

Le transport du bois pouvait être malaisé, voire périlleux. Il ne suffisait pas d’acheter du chablis, ce bois abattu par le vent ou tombé de vétusté, il fallait encore le récupérer et la descente n’allait pas sans mal. Voici un épisode raconté en 1951 par un écolier de Passy, André Géroudet :

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1951, p. 5 « Descente de bois en hiver »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1951, p. 5 « Descente de bois en hiver »

Un écolier de Passy, Albert Claves, raconte en 1951 les difficiles manœuvres d’un camion chargé de billes de noyer :

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », mars 1951, p. 13, « Camion en détresse »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », mars 1951, p. 13, « Camion en détresse »

Les écoliers de Passy décrivent parfois des « scènes cruelles » quand les animaux souffrent lors de ces transports de bois : 

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1952 p. 5 « Le charretier brutal »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1952 p. 5 « Le charretier brutal »

Autres pages sur la forêt de Passy.

Description de la forêt de Passy et de ses différentes essences

Site ONF
des forêts plurielles

A découvrir également…
– La méthode Freinet à Passy et le journal de classe « face au Mont-Blanc »
– L’imprimerie Freinet à l’école de Passy
– L’enseignement à Passy.

Nous contacter ; Commander nos publications

Lettre d’information-Newsletter