Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les écoliers de Passy parlent du bois de chauffage en 1947 et 1951

Les enfants de l’école du Chef-lieu à Passy ont bénéficié de la pédagogie Freinet ; celle-ci était mise en œuvre par l’instituteur Monsieur F. Dunand et plusieurs fascicules des années 1932 à 52 ont été retrouvés… et sauvés de la benne. (Lire notre revue Vatusium n° 16, p. 34 à 37).

Un écolier de Passy, André Géroudet, explique comment, en 1951, il aide ses parents en préparant le bois pour le chauffage. 

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1951, p. 12 La pile de bois », par André Géroudet

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », janvier 1951, p. 12 La pile de bois », par André Géroudet

On essayait de récupérer du bois mort, du chablis pour se chauffer l’hiver. L’Arve charriait du bois qu’elle déposait sur les bancs de sable de Passy ; récupéré, ce bois mort servait pour le chauffage. Encore fallait-il accéder à ces bancs de sable et traverser les eaux tumultueuses de la rivière…

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1947, p. 13 « Dans la rivière », par Serge Buezeck

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1947, p. 13 « Dans la rivière », par Serge Buezeck

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1947, p. 14 « Dans la rivière » (fin)

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1947, p. 14 « Dans la rivière » (fin)

Autre source d’approvisionnement, la montagne. Mais là non plus ce n’était pas sans danger. Voici une anecdote qui en témoigne :

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1951, p. 13 « La montagne dangereuse »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1951, p. 13 « La montagne dangereuse »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1951, p. 14 « La montagne dangereuse »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », octobre 1951, p. 14 « La montagne dangereuse »

On comprend que les habitants tenaient au bois si péniblement ramassé, coupé et stocké pour l’hiver et n’appréciaient guère qu’on le leur vole ! Serge Buezeck, l’écolier qui a raconté sa traversée de l’Arve, évoque un épisode peu agréable :

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », novembre 1947, p. 5 « Du bruit dans la nuit », Serge Buezeck

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », novembre 1947, p. 5 « Du bruit dans la nuit », Serge Buezeck

Transcription de la suite du récit, page 6 : « – notre tas de bois avait diminué de moitié.

La colère s’empara de moi à tel point que je laissai échapper un juron rageur et j’entendis Alexis s’exclamer :

– Oh la sale bête !

Dans sa précipitation notre voleuse avait laissé choir son cageot déjà rempli de bois. Elle avait dû faire plusieurs voyages, dans la nuit. Nous sommes à peu près certains de l’avoir identifiée. »

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », novembre 1947, p. 6 « Du bruit dans la nuit » (fin)

Journal scolaire de Passy « Face au Mont-Blanc », novembre 1947, p. 6 « Du bruit dans la nuit » (fin)

Autres pages sur la forêt de Passy.

– Description de la forêt de Passy et de ses différentes essences

Site ONF
des forêts plurielles

A découvrir également…
– La méthode Freinet à Passy et le journal de classe « face au Mont-Blanc »
– L’imprimerie Freinet à l’école de Passy
– L’enseignement à Passy.

Nous contacter ; Commander nos publications

Lettre d’information-Newsletter