Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Chapelle de Bay

Lire notre revue Vatusium n° 4, p. 21 à 28. Pour lire un extrait consacré au retable, cliquez ici.
Vatusium n° 8, p. 12 (photo) ; Vatusium n° 10, p. 36
; Vatusium n° 12, p. 27 (photos : retable, statue de St-Symphorien), 30.

Voir aussi :
– Pierre Dupraz, Passy hier et aujourd’hui, p. 164-165 ; Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 90 ; Fernand Roulier, Un art retrouvé, églises et chapelles baroques du diocèse d’Annecy.

« La chapelle de Bay, détruite par un incendie en 1664, est reconstruite immédiatement. » (Vatusium n° 12, p. 27)

Elle « est dédiée à Saint-François de Sales, Saint-Symphorien , Saint-Grat et Saint-Félix, ces deux derniers étant des protecteurs de l’agriculture. » (Traditions et évolution de Passy, p. 90).

Elle « a été fondée en 1664 grâce à la générosité d’un émigré, Claude Delacquis, marchand drapier à Guebwiller et frère * du curé de Passy de l’époque. » (Nicolas)
Le retable est « constitué d’un cadre en bois doré avec un couronnement très simple au-dessous duquel a été placée, entre deux volutes, une peinture sur toile qui représente Le couronnement de la Vierge ; elle est entourée des statues de sainte Barbe et de saint Joseph. » (…)

« Le retable possède aussi des statues en bois polychrome de saint Christophe (hors retable) qui porte l’Enfant Jésus, de deux anges et d’un angelot. »  (Fernand Roulier, Un art retrouvé, églises et chapelles baroques du diocèse d’Annecy Tome 2, p. 107)

* neveu… ou frère (Vatusium 4) ou père (F. Roulier, tome 1, p. 101) ?

La chapelle de Bay, au carrefour (cliché Bernard Théry)

La chapelle de Bay (cliché Bernard Théry)

Une description précise de l’extérieur du bâtiment a été faite par « Les Amis du site de Bay » dans notre revue Vatusium n° 4, p. 21.

La chapelle de Bay vue de l’est (cliché Bernard Théry)

La chapelle de Bay vue du nord (cliché Bernard Théry)

Une description précise de l’intérieur du bâtiment a été faite par « Les Amis du site de Bay » dans notre revue Vatusium n° 4, p. 24 et 25.

Intérieur de la chapelle de BAY (cliché Bernard Théry)

C’est sous  l’égide de l’association « Les Amis du site de Bay » que la commune a financé la rénovation des enduits et peinture intérieure et extérieure, l’installation d’un parquet, la modification de l’accès, la restauration du retable.
L’association quant à elle a pris à sa charge la mise en valeur d’un décor ancien, l’habillage bois de l’autel, la grille en fer forgé de l’entrée (voir notre page consacrée à l’association « Les Amis du site de Bay »).

La toile du retable de la chapelle de Bay (cliché Bernard Théry)

On trouvera une description détaillée de cette toile, faite par Colette Delahayes,  dans notre revue Vatusium n°4, p. 22 et 23.

Donateur du retable de Bay (cliché Bernard Théry)

« Des émigrés participèrent (…) à la construction de chapelles de hameaux ; ce fut le cas de celles de Bay, à Passy, qui a été fondée par le frère du curé de la paroisse, Claude Delacquis, drapier à Guebwiller (1664). » (…) « (Il) a aussi offert le retable. »
« Pourtant si nombreux ont-ils pu être, rares ont été les donateurs qui se sont fait représenter en orants dans les peintures qu’ils avaient offertes : cela s’explique parce que cette pratique était interdite par les autorités épiscopales. On ne les retrouve guère que dans les chapelles de hameau. » (Fernand Roulier, Un art retrouvé, églises et chapelles baroques du diocèse d’Annecy, tome 1, p.101).
Voici le texte des évêques :

« Leurs » (« tous les curés de notre diocèse ») faisons très expresse inhibition sous peine de suspension d’exposer dans leurs églises aucun tableau… qui représente quelque laïque ou quelque curé ou autre prestre en quelque posture qu’il puisse paraître et sous quelque prétexte que ce soit ; ordonnons à nos Archiprestres sous la même peine de réformer et de biffer les dits tableaux et portraits s’ils en trouvent dans les Églises de leurs Archiprestrise » (Constitutions synodales du diocèse de Genève publiées par Mgr Jean d’Arenthon d’Alex, Annecy, 1672, 1 ère Partie, ch. V, p.15-16 ; réédition par Mgr Jean-Pierre Biord, Annecy, 1773, p. 10, n° VII). (Un art retrouvé, tome 1, p. 107).

Or, non seulement Claude Delacquis s’est fait représenter, mais la radiographie du tableau a révélé lors de la restauration qu’il a « fait effacer des personnages existants :
– à gauche de la toile, un groupe de notables priant et à droite quatre femmes en prière. » (Vatusium n° 4, p. 24 ; voir en particulier le document radiographique).

Partie gauche du retable de Bay, avec saint Joseph portant l’Enfant Jésus (cliché Bernard Théry)

Selon certains Passerands, les deux anges que l’on voit ci-dessus ont été vus autour du tabernacle de l’église Saint-Pierre…

partie droite du retable de Bay, avec sainte Barbe, portant une tour (cliché Bernard Théry)

Pour en savoir plus sur ce retable, lire les explications des Amis du site de Bay dans notre revue Vatusium n° 4, p. 24 et 25.

L’autel restauré par les Amis du site Bay (cliché Bernard Théry)

Pierre d’autel (cliché Bernard Théry ; Vatusium n° 4, p. 28)

Pour en savoir plus sur cet autel, lire les explications des Amis du site de Bay dans notre revue Vatusium n° 4, p. 28.

Missel (cliché Bernard Théry)

La fresque retrouvée lors des travaux de restauration et scellée sur le mur de droite (cliché Bernard Théry)

Pour en savoir plus sur cette fresque, lire les explications des Amis du site de Bay dans notre revue Vatusium n° 4, p. 25.

La chapelle de Bay abrite le retable de Joux en attendant la restauration de la chapelle de ce hameau (cliché Bernard Théry)

Autres pages sur les chapelles de Passy.
A découvrir également…
*  La Réforme et la Contre-réforme en Savoie

* nos pages consacrées à des sujets en rapport avec Bay et le Coudray :

Association « Les Amis de Bay »
Le secteur du Parchet
Le Coudray
Bassins creusés dans la pierre
Oratoire de Bay dédié à saint Symphorien
Panoramas sur les Aiguilles de Chamonix depuis Bay

Voir aussi :

Passy Mini-guide culturel (doc. pdf de 48 pages), p. 34 : le patrimoine baroque.
– le site de la Mairie de Passy : cliquez ici.

et le site de l’Office de tourisme de Passy, page « Petit patrimoine« .

Nous contacter ; Commander nos publications