Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Correspondance de Raymond Perroud et Anna Buttoudin sur la mort de son fiancé Eloi

Written By: BT

Lire notre revue Vatusium n° 18, 2015 « Les Passerands dans la Grande  Guerre » 1e partie : 1914-1915 et  Vatusium n° 19, 2016 « Les Passerands dans la Grande Guerre », 2e partie : 1916 à 1919.

Cette page BONUS complète nos articles publiés dans les numéros 18 et 19 de Vatusium :
Vatusium n° 18, p. 43, Les soldats passerands en Alsace en 1915 ;
Vatusium n° 19, p. 4, Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod et p. 5 à 8, Les femmes de Passy pendant la Grande Guerre

Voir aussi nos pages
Quatre Passerands morts pour la reprise du fort de Douaumont, 24 octobre 1916 : parmi eux Joseph Buttoudin, frère d’Anna

Les soldats de Passy dans la SOMME, juillet-novembre 1916       

Historique et JMO du 14e BCAP, août-septembre 1914 et mort d’Eloi Arvin Bérod

Raymond Perroud, caporal au 297e RI, écrit à sa belle-sœur Anna Buttoudin le 21 décembre 1914

Il évoque la mort d’Eloi, le fiancé d’Anna. Voir les principaux extraits dans Vatusium n° 19, page 4.

Raymond mourra 3 semaines après avoir écrit cette lettre, 3 semaines avant ses 26 ans…
Voici le fac-similé et le texte intégral de cette lettre, particulièrement émouvante :

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 1 

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 1 (Doc. famille Gérard Buttoudin et Roger Woehrlé)

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 2 

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 2 (Doc. famille Gérard Buttoudin et Roger Woehrlé)

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 3 

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 3 (Doc. famille Gérard Buttoudin et Roger Woehrlé)

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 4 

Lettre de Raymond Perroud à Anna Buttoudin après la mort de son fiancé Eloi Arvin-Bérod, page 4 (Doc. famille Gérard Buttoudin et Roger Woehrlé)

Qui était ce fiancé « Eloi » ?

Parmi les 16 lettres écrites depuis Briançon d’octobre 1910 à septembre 1912 pendant son service militaire, par Raymond Perroud à Marie Buttoudin, sa fiancée (elle avait 17 ans en 1910 et lui 21 ans), et conservée par Gérard Buttoudin, celle du 9 octobre 1911 se termine par les mots suivants « Bien le bonjour à Anna et tous mes compliments à son amoureux. » A cette date, Anna avait 16 ans.

Joseph Eloi ARVIN BEROD appartenait à la classe 1908. Sa fiche matricule nous apprend qu’il est né le 3 août 1888 à Pratz-sur-Arly (sic), cultivateur, fils de Joseph Arvin-Berod et de Julie Célestine Feige domiciliés à Pratz-sur-Arly.
Il avait les « cheveux et sourcils châtains, les yeux bleus ». Il mesurait 1m 66 et son degré d’instruction était moyen (3).

Voir sa fiche : matricule 2096, en ligne aux ADHS

Le Savoyard au service militaire…
Incorporé au 97e Rgt d’infanterie à compter du 8 octobre 1909, Eloi arrive au corps comme soldat de 2e classe. Il passe ensuite au 22e BCAP. Et il en est content, comme en témoigne cette carte envoyée à ses parents le 3 décembre 1910 (cette carte a été retrouvée en avril 2016 par Eva Blanc-Tailleur, petite-fille d’Anna Buttoudin et petite-cousine de Roger Woehrlé, qui l’a transcrite ; orthographe respectée) :
Montmélian le 3/12 1910
Chers parents,
Tout en vous demandant mes excuse du retard que j’ai aporté pour vous écrire jean profite pour donner de mes nouvelles qui sont toujours bonnes pour le moment. Je pense que ma présente vous trouvera de même. Le temps a toujours été mauvais à Montmélian, il pleus toujours, il a même tombé de la neige en petite quantité et elle est pas resté. Il fait pas bien froid mais en revenche il pleus. Chers parents je me repend pas d’avoir changé de régiment. Je suis toujoursd aussi bien qu’à Chambéry, même mieux. Je pense pas encore vous dire quand j’irrais en permission si le capitaine m’accorde une permission. Pour que ça vâle la peine de partir j’irais à la Nôel mais pour 4 à 5 jours je me dérange pas. Je vous envoie la photographie de tous les classards de la Cie prise l’exécution des 300. En attendant de vos nouvelles je vous embrasse tous. Votre fils affectionné. Eloi au 22 ème chasseurs. Montmélian.

Remarque : sur la photo, on devine une marque (sorte de croix effacée) au-dessus du soldat du rang du haut, au milieu, entre les bras de la guillotine.

Photo de la carte envoyée par Eloi ARVIN BEROD à ses parents le 3 décembre 1910

Photo de la carte envoyée par Eloi ARVIN BEROD à ses parents le 3 décembre 1910

Eloi est envoyé en congé le 24 septembre 1911, avec… son « certificat de bonne conduite » et il passe dans la réserve de l’armée active le 1er octobre 1911 au 14e BCAP.

Sa fiche matricule nous apprend que le 10 décembre 1911, il « habite Le Fayet, St-Gervais »,  et qu’il est « garçon de magasin chez Dufourdan ».

Selon Pierre Dupraz, cet Arvin-Bérod porte un nom répandu à Praz-sur-Arly encore de nos jours. Il travaillait chez Dufour épicier en gros au Fayet (bâtiment près de l’école, donc non loin de la ferme de la famille Buttoudin…) ; le magasin Dufour (et Riondel) vendait toute l’épicerie de l’époque en sac et au détail…

Le fiancé aux yeux bleus…, tué en septembre 14

Entre sa libération de fin septembre 1911 et ce début d’octobre de la même année, Eloi a fait la connaissance d’Anna Buttoudin ; elle habitait aux Plagnes et a pu facilement le rencontrer au Fayet…
Le réserviste Eloi a effectué une période  dans le 14e Btn de chasseurs à pied du 31 août au 22 septembre 1913. Et il est rappelé à l’activité le 2 août 1914 lors de la mobilisation générale au 14e Btn de chasseurs.
Il est « tué à l’ennemi le 26 septembre 1914 (au cours d’un combat) à Maucourt dans la Somme » [au sud de Lihons et Chaulnes]

Parcours du 14ème BCAP en août-septembre 1914

Caserné à Grenoble, le 14e BCAP fait partie de la 53e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée. En 1914, le 14e BCAP participe aux opérations d’Alsace (fin août), puis à celles de Lorraine en Haute-Meurthe. C’est ensuite la Bataille de la Marne (6 – 13 sept.) : St-Rémy (10 sept.) ; puis course à la mer : Vermandovillers, Chaulnes, Lihons (Site chtimiste)

Les dernières semaines d’Eloi : récit tiré de l’Historique du 14ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied (site alpins.fr)

Voir notre page « Historique et JMO du 14e BCAP, août-septembre 1914 » et mort d’Eloi Arvin Bérod

Les dernières journées d’Eloi : récit des 24 au 26 septembre 1914 tiré du JMO du 14e BCAP (Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918) :
Voir notre page « Historique et JMO du 14e BCAP, août-septembre 1914 et mort d’Eloi Arvin Bérod »

JMO du 14e BCAP page 125, 7e ligne : « Arvin Berod, tué, 5e compagnie »

JMO du 14e BCAP p. 125

JMO du 14e BCAP page 125, 7e ligne : « Arvin Berod, tué, 5e compagnie »

Fiche Décès d’Eloi Arvin Bérod (site Mémoire des hommes, Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale)
Ne pas taper le trait d’union dans le nom de famille.

Fiche Décès d’Eloi Arvin Bérod (site Mémoire des hommes, Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale)

Grade : Ordonnance, 2e classe ; Mort pour la France le 26 septembre 1914 à Maucourt dans la Somme [au sud de Lihons et Chaulnes]. Transcrit le 31 juillet 1918 à Praz-sur-Arly.

Son nom figure sur le monument aux morts de Praz-sur-Arly : Site memorialgenweb.org (tous les monuments aux morts)

La douleur d’une jeune fille qui a perdu son fiancé…

 Anna Buttoudin envoie à son frère Henri, hospitalisé à Berck Plage pour une tuberculose osseuse, deux cartes postales les 1er et 21 mai 1915. Elle lui fait part de son « malheur ». Voir transcriptions de quelques extraits dans Vatusium n° 19, p. 5.

Texte de la carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 1er mai 1915

Texte de la carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 1er mai 1915 (Doc. Gérard Buttoudin)

Carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 1er mai 1915

Carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 1er mai 1915 (Doc. Gérard Buttoudin)

Texte de la carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 21 mai 1915

Texte de la carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 21 mai 1915 (Doc. Gérard Buttoudin)

Carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 21 mai 1915

Carte postale envoyée par Anna Buttoudin à son frère Henri, 21 mai 1915 (Doc. Gérard Buttoudin)

Quatre années après, Anna épousera vers 1918 Albert Martinet dont elle aura trois enfants ; elle est décédée en 1981.

Sources et sites à consulter pour en savoir plus :

Documents de la famille Buttoudin, Passy, hameau des Plagnes et de Roger Woehrlé, fils de Lucienne Buttoudin, la sœur de Marie, Anna et Joseph

Fiche matricule aux ADHS

Site chtimiste 

Historique du 14ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied (site alpins.fr)

JMO du 14e BCAP (Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918)

 Fiche décès sur le site Mémoire des hommes, Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale (ne pas taper le trait d’union dans le nom de famille)

Monument aux morts de Praz-sur-Arly : Site memorialgenweb.org (tous les monuments aux morts)