Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Journaux des Marches et des Opérations (J.M.O.)

Lire notre revue Vatusium n° 18, 2015 « Les Passerands dans la Grande  Guerre » 1e partie : 1914-1915 et  Vatusium n° 19, 2016 « Les Passerands dans la Grande Guerre », 2e partie : 1916 à 1919.

Cette page BONUS complète nos articles publiés dans les numéros 18 et 19 de Vatusium.

Les journaux des marches et opérations de la Première Guerre mondiale

jmo-30e-ri-couv

« Le 11 novembre 2008, l’ensemble des journaux des marches et opérations des unités des armées engagées dans la Première Guerre mondiale a été mis en ligne sur le site « mémoire des hommes ». Ces documents d’archives, qui retracent l’activité de ces unités au jour le jour, constituent une source remarquable pour les chercheurs. (…)
Conservée au Service historique de la Défense au château de Vincennes dans la sous-série 26 N, la collection des journaux des marches et opérations des unités de l’armée de Terre qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale représente un ensemble de 1 370 cartons. Ceux-ci sont un complément essentiel aux archives administratives des régiments, qui sont assez lacunaires. (…)
Ce sont plus de 3 300 000 pages qu’il a fallu numériser. L’opération a été effectuée au sein du Service historique de la Défense à Vincennes par la société SAFIG. Deux équipes d’opérateurs se sont relayées depuis janvier 2008, cinq jours sur sept et quatorze heures par jour, pour numériser l’ensemble du fonds. Les prises de vue, opérées en couleur pour les cartes et schémas qui le nécessitent, ont été réalisées par double page et enregistrées sous format JPEG (pour la consultation) et TIF (pour la conservation) en 300 dpi, la numérisation offrant des conditions de qualité optimale pour un archivage pérenne des données. » (site cheminsdememoire.gouv.fr)

Les JMO sont classés en deux groupes

« Le premier rassemble les journaux des grandes unités : grands quartiers-généraux, groupes d’armées, armées, corps d’armée, divisions et brigades. Le deuxième réunit les journaux des corps de troupes, par arme : infanterie, cavalerie, artillerie, génie, train des équipages. » (site cheminsdememoire.gouv.fr, page Les JMO de la Première Guerre mondiale)

JMO des grandes unités (Divisions, Brigades…)
site
Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918 : GR 26 N I  

Inventaire des journaux des marches et opérations des grandes unités.

Dans le menu à gauche, cliquer sur l’unité souhaitée : Brigades, Divisions, Corps d’armée…

Puis sélectionner la catégorie recherchée.

Cliquer sur l’unité recherchée, puis sur la sous-catégorie

puis sur le JMO correspondant aux dates recherchées.

Cliquer au centre de l’écran sur « Consulter les images »

Enfin, en bas à droite de l’écran, choisir la page demandée

JMO des Corps de troupe (Régiments, bataillons)

Site Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918 : GR 26 N II

Journaux des Marches et opérations des Corps de troupe

Dans le menu à gauche, cliquer sur Régiments et bataillons, puis choisir l’arme souhaitée : infanterie, cavalerie, artillerie, génie…

Puis sélectionner la catégorie recherchée.

Cliquer sur le régiment recherché, puis sur le JMO correspondant aux dates recherchées.

Cliquer au centre de l’écran sur « Consulter les images »

Enfin, en bas à droite de l’écran, choisir la page demandée.

1-portail-jmo

La rédaction des JMO : par qui et quand ?

« La rédaction du JMO était sous la responsabilité du Chef de corps d’où sa signature et son cachet à la fin de chaque volume de JMO. Il déléguait la rédaction, d’après ce que j’ai pu constater, mais qui ne repose que sur une poignée de mentions, sur le capitaine d’état-major. »  (site combattant.14-18, page JMO)

« Non seulement il n’est pas possible – sauf exception notable d’identifier l’officier en charge de la rédaction de ce document mais, de surcroît, un examen attentif des journaux des marches et opérations invite à constater que les écritures varient tout au long du conflit. En d’autres termes, les JMO ne sont pas toujours rédigés par la même personne ce qui, parfois, s’en ressent grandement. Ainsi, il n’est pas rare de déplorer que tel changement d’écriture coïncide avec une rédaction beaucoup moins détaillée du journal des marches et opérations, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il se passe moins de choses sur le champ de bataille. Aussi est-il nécessaire, là comme ailleurs, de croiser les archives et de multiplier les échelons de travail (bataillon, régiment, division…) pour palier au maximum les insuffisances de tel ou tel rédacteur. » Erwan LE GALL (site enenvor.fr, page JMO de la Grande Guerre)

« Le journal est tenu journellement par un sous-officier sous la dictée d’un officier supérieur (lieutenant-colonel). Il relate les événements passés, mouvements, attaques, bombardements, ordres reçus, les pertes, la rédaction doit être sans commentaire. On comprendra que certains événements seront passés sous silence. On ne trouve aucune trace des nettoyeurs de tranchées. » (site aghyn.com, page recherches sur la guerre)

On constate que ces JMO sont souvent, pas toujours hélas, écrits avec une belle écriture et surtout une excellente maîtrise de la langue française et de l’orthographe !

Extrait du JMO du 23e RI, 22 mai 1917 : un exemple de belle écriture

Extrait du JMO du 23e RI, 22 mai 1917

Extrait du JMO du 23e RI, 22 mai 1917

Extrait du JMO du 11e BCA, 19 février 1915 : un exemple d’une écriture… difficile à déchiffrer

Extrait du JMO du 11e BCA, 19 février 1915

Extrait du JMO du 11e BCA, 19 février 1915

Transcription : « 19 février Départ par alerte des 4e, 5e, 6e et 7e compagnies par un train de la Schlucht à 22h. Le Bataillon est désorganisé ; le commandant reçoit le commandement du secteur du col du Werstein [lire Wettstein, juste au nord de Soultzeren]. Violente attaque allemande avec bombardement intense d’artillerie lourde allemande. Le Commandant n’a avec lui au col de Wettstein que la 3e compagnie et le peloton de mitrailleuses. 2e, 5e et 7e et 6e Cies dans la région du Sattel et Ampfersbach [au sud de Soultzeren]. »

On trouve régulièrement dans les JMO des cartes précises concernant les « opérations ». Exemple :

Extrait du JMO du 67e BCA, 23 octobre 1917

 Extrait du JMO du 67e BCA, 23 octobre 1917

Extrait du JMO du 67e BCA, 23 octobre 1917

Autres précisions intéressantes sur le site pages14-18.mesdiscussions.net, page rédaction JMO, sujet 14248)

et aussi page rédacteur JLMO, sujet 13407

Instruction pour la rédaction des historiques des corps de troupe (Versailles, le 5 décembre 1874)

Pages extraites du JMO du 15e RI, février 1918 :

2-instruction-titre

3-instruction-p1

4-instruction-p2-w

5-instruction-p3

6-instruction-p4-w2

Vous trouverez sur notre site la transcription de plusieurs extraits de JMO :

Infanterie

JMO du 4e RIC dans les ARDENNES et la MARNE, août-septembre 1914

JMO du 30e RI : combats autour de St-Dié, août-sept. 1914
« 
Combats du 30e RI en Champagne du 25 septembre au 15 octobre 1915 »

Historique et JMO du 14e BCAP, août-septembre 1914 et mort d’Eloi Arvin Bérod  

JMO du 97e RI , septembre-octobre 1914

JMO du 109e RI avril 1915

JMO du 116e BCAP du 23 au 30 septembre 1915 : Champagne, mort de Joseph Héribert Falquet

JMO du 140e Régiment d’Infanterie, Somme, du 19 au 31 décembre 1914

JMO du 230e RI : Passerands du 230e RI, de Rozelieures, 1ère victoire française le 25 août 1914, à Lunéville 

JMO du 297e RI, août 1914-mars 1915, Vosges, Alsace, cote 425

Cavalerie

J.M.O. du 2e Rgt de Dragons, 16 août-12 sept. 1914

VOIR aussi notre page

Historiques des régiments des Passerands en 14-18

Sources et sites à consulter pour en savoir plus :

site Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918 :
GR 26 N I
 Inventaire des journaux des marches et opérations des grandes unités. 

GR 26 N II JMO des Corps de troupe (Régiments, bataillons) 

site cheminsdememoire.gouv.fr

site combattant.14-18, page JMO

site enenvor.fr, page JMO de la Grande Guerre

site aghyn.com, page recherches sur la guerre

site pages14-18.mesdiscussions.net, page rédaction JMO, sujet 14248

et aussi page rédacteur JMO, sujet 13407 

Voir nos autres pages sur
– Passy pendant la grande Guerre
en particulier
 notre page consacrée au monument aux morts de Passy.

– Passy de 1920 à nos jours.

Découvrez aussi, sur notre site, la richesse et la variété du patrimoine de Passy :
 Les ex-voto du temple romain de Passy
– 
Le château médiéval de Charousse à Passy
– 
Le retable de la Chapelle de Joux, à Passy
– 
L’étonnant « Cahier » d’Eugène Delale, école de Passy, 1882
–  
La méthode Freinet à l’école de Passy, 1932-1952
– 
La conduite forcée de 1947-1952 et la production hydroélectrique à Passy
– 
L’Arve des Gures aux Egratz, à Passy
– 
Vues panoramiques sur le Mont-Blanc depuis Passy
– 
L’inalpage dans les « montagnes » de Passy, « l’emmontagnée », et la « remuée » pendant l’été
– 
La gare de Chedde à Passy et la ligne Le Fayet-Chamonix
– 
La sculpture d’Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973), sur la « Route de la Sculpture Contemporaine » à Passy
– 
La stèle de la Torchette à Passy et les commémorations du maquis de Montfort

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter