Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les Passerands du 107e RIT et autres Territoriaux de Passy en 14-18

Lire notre revue Vatusium n° 18, 2015 « Les Passerands dans la Grande Guerre », 1ère partie : 1914 et 1915.

Cette page BONUS complète notre article «  A la recherche des poilus de Passy » publié dans Vatusium n ° 18, pages 6 à 8.

Les territoriaux de Passy dans l’infanterie

De nombreux Passerands (71) ont servi dans l’infanterie territoriale.

Introduction :
VOIR notre page sur les fonctions des territoriaux
et aussi notre page « 
Carnet de route d’un Passerand du 1er Btn territorial de Chasseurs alpins : Hubert Duperrey, classe 1895 ».

Un poilu de Passy (marqué d’une croix, à droite) parmi des soldats territoriaux du 107e RIT 

Un poilu de Passy (marqué d’une croix, à droite) parmi des soldats territoriaux du 107e RIT (Doc. Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 134)

Un poilu de Passy (marqué d’une croix, à droite) parmi des soldats territoriaux du 107e RIT (Doc. Pierre Dupraz, Traditions et évolution de Passy, p. 134)

Au moins 66 Passerands ont servi au 107e RIT en 1914 et 5 dans d’autres régiments territoriaux (en rouge, le tué et en bleu, les soldats blessés ; voir détails ci-dessous) :

BIBOLLET Joseph Henri, classe 1896 ; BIBOLLET-JUSTE Marie François, classe 1899 ; BIOLLAY Ernest Hubert, classe 1896 ; BIOLLEY Pierre Ulysse, classe 1896 ; BIOLLEY Victor Eugène, classe 1892 ; BONNEFOY Just, classe 1890 ; BOTTOLLIER Alfred Albert, classe 1898 ; BOTTOLLIER DEPOIS Ferdinand, classe 1890 ; BOUCHARD François Alfred, classe 1898 ; BOUCHARD François Auguste, classe 1896 ; BOUCHARD Henri Alexandre, classe 1898 ; BOUCHARD (Joseph) Alphonse, classe 1893 ; BOUCHARD Pierre François, classe 1888 ; BOUILLET Jean François, classe 1896 ; BOULLIET François Henri, classe 1892 ; BURNIER-FRAMBORET François, classe 1890 ; BUTTOUDIN Joseph Edouard, classe 1897 ; CAVEX Félix, classe 1895 ; CLERC Henri Marcel, classe 1890 ; COLLUBRIER Pierre Ernest, classe 1890 ; COTTIN François Eugène, classe 1896 ; COTTIN Louis, classe 1899 ; CURRAL Eli Eugène, classe 1893 ; DECRET François Alfred, classe 1890 ; DAIGUE Félix Alphonse, classe 1896 ; DEPOUX Sylvain Auguste, classe 1899 ; DESAILLOUD Joseph Adolphe, classe 1891 ; DUCOUDRAY Eugène Alexandre, classe 1892 ; DUFFOUG Alfred François Philippe, classe 1898 ; DUFOUR-FAVRE Ernest Simon, classe 1895 ; DUMOULIN Gaston François, classe 1896 ; FATIBOL-DUCOUDRAY Jean Pierre, classe 1896 ; FERRAND Elie Pierre Henri, classe 1898 ; FERRAND Ulysse Lucien, classe 1889 ; FIVEL Henri Hubert, classe 1892 ; FIVEL Paul Léon, classe 1897 ; FIVEL-DEMORET Alfred Jean Pierre, classe 1890 ; FIVEL-DEMORET Jacques François, classe 1890 ; FIVEL-DEMORET Michel Modeste, classe 1897 ; FORESTIER Claude François, classe 1890 ; GABIOUX Joseph Adolphe, classe 1896 ; GIGUET Joseph Aristide, classe 1899 ; GRUZ Félix Hubert, classe 1895 ; HUDRY Henri Eugène, classe 1890 ; JACCOUD  Henri Aristide, classe 1897 ; JACCOUX Félix Eugène, classe 1899 ; JACQUET Emile Alexandre, classe 1899 ; LIGEON Léon Edouard, classe 1898 ; LONG Eugène Alfred, classe 1894 ; LONG François Joseph, classe 1896 ; LOMBARD Félix Eugène, classe 1897 ; MAGNIN Pierre Eugène, classe 1899 ; METRAL Joseph Emile, classe 1898 ; MOLLARD Alexandre Félicien, classe 1899 ; MOLLIER Julien Ernest, classe 1892 ; PACCARD Jean Michel, classe 1889 ; PAYRAUD Jean Baptiste, classe 1892 ; PEILLEX Joseph Séraphin, classe 1901 ; PERRIN Narcisse, classe 1898 ; PIRALI Edouard, classe 1896 ; POENCET Zéphirin Eugène, classe 1890 ; PUGNET François Eugène, classe 1894 ; SARTORIO Pascal, classe 1900 ; THOME Alfred Edouard, classe 1888 ; TISSOT François, classe 1899 ; TISSOT Joseph Auguste, classe 1889.

Certains Territoriaux du 107e RIT ont changé de régiment (en gras, les soldats qui n’ont pas appartenu au 107e RIT ; en bleu les blessés) :

1 Passerand au 14e RIT en 1914-15 : PIRALI Edouard, classe 1896 ;
1 au 26e RIT en 1917 : FIVEL Henri Hubert, classe 1892 ;
1 au 30e RI en en sept. 1914 : DUMOULIN Gaston François, classe 1896 ;
1 au 43e RIT en 1915 : PUGNET François Eugène, classe 1894 ;
2 au 52e RI en sept. 1914 : DUFFOUG Alfred François Philippe, classe 1898 ; FERRAND Elie Pierre Henri, classe 1898 ; JACQUET Emile Alexandre, classe 1899 ;
1 au 64e RIT en 1917 : LOMBARD Félix Eugène, classe 1897 ;
2 au 106e RIT en 1914-15 : DECRET François Alfred, classe 1890 ; PERROUD Pierre, classe 1914 ;
8 au 112e RIT en 1914-15 : COLLUBRIER Pierre Ernest, classe 1890 ; DESAILLOUD Joseph Adolphe, classe 1891 ; FIVEL Pierre Alphonse, classe 1889 ; FIVEL-DEMORET Alfred Jean Pierre ; FIVEL-DEMORET Jacques François ; FORESTIER Claude François, classe 1890 ; LONG François Joseph, classe 1896, le 1er avril 1915 ; MOLLIER Julien Ernest, classe 1892 ;
1 au 114e RIT en 1918 : BOUCHARD Philibert, classe 1897 ;
1 au 120e RIT en 1918 : METRAL Joseph Emile, classe 1898 ;
2 au 138e RIT en 1915 : FIVEL-DEMORET Alfred Jean Pierre, classe 1890 ; FORESTIER Claude François, classe 1890.
1 au 140e RI : METRAL Joseph Emile, classe 1898, au 140e RI le 2 juillet 1916.

Quelques Passerands territoriaux ont servi dans d’autres régiments d’infanterie. Par exemple, GROSSET-JANIN François David, classe 1898, au 5e Rgt d’Infanterie coloniale, tué à l’ennemi le 20 juillet 1916 ; FIVEL-DEMORET Ulysse, classe 1899, au 297e RI le 18 août 1916.  (voir détails ci-dessous)…

Et… 11 Passerands au 1er Bataillon Territorial de Chasseurs alpins en 1914-15 (Voir notre page « Carnet de route d’un Passerand du 1er Btn territorial de Chasseurs alpins : Hubert Duperrey, classe 1895 » :
BERTHIER Pierre François, classe 1893 ; BIOLLAY Anatole Henri, classe 1893 ; BOTTOLLIER-DEPOIS Célestin, classe 1888 ; CHAMBET Marc François, classe 1888 ; CROTTET Théodule Ovide, classe 1893 ; DAIGUE Pierre Joseph, classe 1897 ; DECRUY Joseph Alfred, classe 1897 ; DUPERREY Auguste Hubert, classe 1895 ; PELLET-CALNY Thomas Aristide, classe 1895 ; PIN Pierre, classe 1895 ; VOUILLOZ François Ferdinand, classe 1899.
Quelques Passerands territoriaux ont servi dans d’autres bataillons de chasseurs. Par exemple, BUTTOUDIN Pierre Alphonse, classe 1898, au 32e Btn de chasseurs, mort pour la France de maladie le 10 avril 1915 (voir ci-dessous) ; BOUCHARD François Auguste, classe 1896, rappelé au 107e RIT ; passé au 14e Btn de Chasseurs le 17 février 1915 ; …

Les territoriaux de Passy dans les autres armes

Passerands Territoriaux de l’Artillerie

1 Passerand adjudant au 1er Rgt d’Artillerie de montagne Groupe Territorial, de 1914 à 1918 : VALLET Henri Théophile, classe 1898.
4 Passerands au 2e Régt d’Artillerie Groupe Territorial en 1914 : BOUCHARD Jean Marie Alexandre, classe 1899 (aux armées du 10 août 1914 au 18 février 1919) ; FIVEL Félix Arsène, classe 1896 ; METRAL Emile Aristide, classe 1894 (détaché aux Forces motrices de l’Arve le 1er décembre 1914) ; MOLLIER Joseph François, classe 1891 (fort Montgilbert)
1 Passerand au 5e Rgt d’artillerie lourde Groupe territorial : PARSEVEAUX Joseph Marie, classe 1899, en 1914 et 1915.
1 Passerand  au 54e Régt Artillerie de Campagne Groupe territorial : GUYON Samuel Charles Victor, classe 1899 (placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 7 septembre 1914).

Passerands Territoriaux de la Cavalerie

1 Passerand à l’Escadron territorial de Cavalerie légère : BERTHIER Joseph Alphonse, classe 1895 ; renvoyé dans ses foyers le 18 août 1914 et rappelé le 3 octobre 1914. Placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 3 février 1915.
1 Passerand à l’Escadron Territorial de Dragons : FIVEL Eugène Hubert, classe 1895, placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 10 mars 1915.

Passerands Territoriaux du Génie

2 Passerands au 14e Btn territorial du Génie Passerands : GROSSET Marin François, classe 1899. Placé en sursis d’appel à Chedde le 11 janvier 1915.
PUGNET Alexandre Eugène, classe 1894, Territorial rappelé le 8 août 1914 au 14e Escadron territorial du Train ; puis 14e Btn territorial du génie ; sursis d’appel à l’usine de Chedde le 28 janvier 1915.
1 Passerand au 4e Rgt du Génie : LONG Henri, classe 1892, au 4e Rgt du Génie le 20 mars 1915.

Passerands Territoriaux du Train des Equipages

2 Passerands au 8e Escadron du Train : CHAVOUENT Joseph Emile, classe 1899, en 1915, puis 13e et 20e ; MAGNIN François Jérémie, classe 1899, en 1915, puis 13e et 20e.

7 Passerands au 14e Escadron du Train :
DUC Emile, classe 1898 ; détaché à Chedde le 11 février au 28 avril 1915.
GROBEL François Joseph, classe 1897, réformé n° 2 le 22 février 1916.
LAVIGNE Louis François, classe 1896, placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 11 janvier 1915. Renvoyé dans ses foyers le 11 mars 1915 comme père de 6 enfants. Mobilisé comme ouvrier militaire au titre des usines de Chedde à compter du 22 février 1916.
MICHOLLIN Joseph Félix, classe 1897, classé dans le service auxiliaire le 19 août 1914. Placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 27 mars 1915.
PIOPPO André, classe 1898 ; détaché  à l’usine Girod à Ugines (Savoie) du 28 octobre 1914 au 23 janvier 1918.
PUGNET Alexandre Eugène, classe 1894, sursis d’appel à l’usine de Chedde le 28 janvier 1915 (jusque 1er juillet 1917).
VALLET Pierre Eugène, classe 1893, en sursis d’appel à l’usine de Chedde le 7 février 1915.

1 Passerand au 15e Escadron du Train : JACQUET François Henri, classe 1897, en 1915.

1 Passerand au 17e Escadron du train : DUC Emile, classe 1898, en 1917, puis 14e.

1 Passerand au 20e Escadron du Train : BOTTOLLIER Alfred Albert, classe 1898, aux armées du 23 juillet 1916 au 2 février 1919.

Passerand Territorial dans l’aviation

DECLUNY Fernand, classe 1893, caporal au 3e Groupe Aviation, mort le 6 septembre 1918 (voir ci-dessous).

Prix payé par les territoriaux de Passy

Un nombre important de territoriaux ont perdu la vie dans ces actions méconnues et difficiles mais indispensables.

4 Passerands territoriaux ont été tués :

DECLUNY Fernand, classe 1893, caporal au 3e Groupe Aviation, mort le 6 septembre 1918 de maladie contractée en service à Courtésis en Grèce. Enterré sous le monument aux morts de Passy. Il avait 45 ans.

FIVEL Paul Léon, classe 1897, Territorial le 3 août 1914 au 107e RIT ; passé au 52e RI le 15 septembre 1914 ; disparu le 31 octobre 1914 à Lihons (Somme). Il avait 37 ans.

BUTTOUDIN Pierre Alphonse, classe 1898, Territorial engagé volontaire le 11 janvier 1915 pour la durée de la guerre, au 13e Btn de Chasseurs (Vosges : Hartmannswillerkopf (janv.-avril 1915) ; passé au 32e Btn de chasseurs le 25 mars 1915 ; mort pour la France de maladie le 10 avril 1915 à l’hôpital Desgenettes à Lyon. Il avait 37 ans.

GROSSET-JANIN François David, classe 1898, Territorial réformé le 19 août 1914 ; classé service armé le 26 juin 1915. Incorporé au 5e Rgt d’Infanterie coloniale le 8 septembre 1915. Tué à l’ennemi le 20 juillet 1916 devant Barleux [dans la Somme, à 5 km au S.O. de Péronne]. Il avait 38 ans.

et au moins 14 Passerands territoriaux ont été blessés pendant la Grande Guerre :

BIOLLAY Anatole Henri, classe 1893, Territorial, au 1er Btn Territorial  de Chasseurs à pied du 3 août 1914 au 20 janvier 1919 ; blessé le 18 avril 1915 par éboulement pendant le bombardement [secteur d’Ollencourt et Nervaize, dans l’Oise, au nord-est de Compiègne] : plaie de la clavicule gauche.

BOUCHARD François Auguste, classe 1896, Territorial rappelé au 107e RIT ; passé au 14e Btn de Chasseurs le 17 février 1915 ;  blessé le 20 juillet 1915 au combat du Linge en Alsace par balle de fusil au pied droit ; perte des 4e et 5e orteils.

DAIGUE Pierre Joseph, classe 1897, Territorial rappelé au 1er Btn territorial de Chasseurs ; parti en renfort le 1er octobre 1914 ; évacué blessé par éclat d’obus le 12 mars 1915 de TracyleMont [Oise, au sud de Noyon et au N.O. de Soissons], blessure de la région scapulaire gauche et plaie pénétrante du poumon gauche par shrapnell.

DUFFOUG Alfred François Philippe, classe 1898, Territorial rappelé le 3 août 1914 au 107e RIT ; passé au 52e RI le 16 septembre 1914, blessé le 25 septembre 1914 à Chaulnes (Somme) par shrapnell au poumon gauche.

DUMOULIN Gaston François, classe 1896, Territorial, caporal rappelé au 107e RIT; aux armées le 29 septembre 1914 au 30e RI, 11e Cie ; Sergent le 11 mai 1915 ; blessé le 2 septembre 1915 en Champagne près de Beauséjour : balle jambe gauche.

FERRAND Elie Pierre Henri, classe 1898, Territorial rappelé au 107e RIT ; passé au 52e RI le 16 septembre 1914 ; évacué blessé le 25 septembre 1914 : contusions cuisse droite par éclats d’obus.

FIVEL Félix Arsène, classe 1896, Territorial rappelé au Groupe territorial du 2e Rgt d’Artillerie ; blessé le 13 novembre 1914.

FIVEL-DEMORET Ulysse, classe 1899, Territorial rappelé au 52e R.I. le 15 septembre 1914. Sergent blessé d’un éclat de balle à la lèvre supérieure le 25 décembre 1915 en Champagne cote 193. Placé en sursis d’appel à l’usine de Chedde (Haute-Savoie). Passé au 297e Régt d’Infanterie le 18 août 1916. Blessé le 22 juin 1917 au Chemin des Dames, évacué. « Eclats multiples jambe et bras gauche et face par E.O. (éclat d’obus). Blessé le 28 mai 1918 au Mont Kemmel « Intoxication par gaz. Hôpital Comp. (complémentaire ?) 17 à  Laval le 4 juin 1918. Citation n° 3151 « Brave sous-officier ayant occupé avec sa section des positions violemment bombardées, n’a cessé de donner à ses hommes le plus bel exemple de sacrifice. »
Citation à l’ordre du régiment n° 643 du 6 octobre 1918 : « Bon sergent blessé deux fois. » Médaille Militaire d. P. du 6 novembre 1925. J.O. du 8 novembre 1925.

JACCOUX Félix Eugène, classe 1899, Territorial rappelé au 107e RIT. Blessé le 15 février 1915 dans les tranchées du secteur de Cappy [dans la Somme] a été atteint d’une balle qui lui a fracturé le bras gauche au tiers inférieur.

JACQUET Emile Alexandre, classe 1899, Territorial rappelé au 107e RIT. Passé au 52e RI le 9 septembre 1914. Blessé le 27 septembre 1914 par balle au pied gauche à Chaulnes (Somme).

LONG François Joseph, classe 1896, rappelé au 107e Territorial ; passé au 112e RIT le 1er avril 1915 ; blessé par éclat d’obus au mollet gauche le 3 octobre 1915 à Souain [Souain-PertheslèsHurlus à l’est de Reims dans la Marne].

LONG Henri, classe 1892, Réserve de la Territoriale classé service armé en décembre 1914 ; incorporé au 4e Rgt du Génie le 20 mars 1915 ; blessé le 2 février 1917 (sans doute secteur de Verdun) jambe droite avec hématome par crapouillot, fracture sus malléolaire de la jambe gauche avec plaie superficielle.

METRAL Joseph Emile, classe 1898, réformé en novembre 1899 ; pris bon pour le service armé en octobre 1914. Affecté au 107e Territorial. Placé en sursis d’appel à partir du 7 février 1915 à l’usine de Chedde. Relevé des usines le 20 mars 1916 ; passé au 140e RI le 2 juillet 1916 ; passé au 120e Rgt territorial d’infanterie le 24 novembre 1918. Blessé le 28 août 1918 à Epagny [sans doute Chaussoy-Epagny au sud d’Amiens], intoxication par gaz.

MOLLARD Alexandre Félicien, classe 1899, Territorial rappelé au 107e RIT. Evacué pour blessure accidentelle le 6 décembre 1917 ; passé au 1er Rgt du Génie le 1er mars 1918 ; au 21e Rgt du Génie le 21 avril 1918.

3 Passerands territoriaux ont été faits prisonniers :

Un territorial de la classe 1896, rappelé  au 52e RI le 15 septembre 1914 ; fait prisonnier le 26 septembre 1914 à Chaulnes (Somme), interné à Altengrabow ; rapatrié le 18 janvier 1919.

Un territorial de la classe 1898, passé au 52e RI le 16 septembre 1914 ; prisonnier à Lihons (Somme) le 31 octobre 1914 et interné à Gustrovo, rapatrié le 14 février 1919.

Un territorial de la classe 1898, rappelé au 107e RIT, fait prisonnier le 14 décembre 1916, en captivité à Giessen et Meschede ; rapatrié le 25 décembre 1918.

Sources et sites à consulter pour en savoir plus :

Site rosalielebel75

Site Wikipedia, art. Régiment d’infanterie territoriale

site birgy14-18.com

Site memoiredeshommes, JMO de la 14e compagnie du 39e RIT

site cparama, Forum et galerie de cartes postales anciennes de France

site patrimoine.midipyrenees.fr

site alsace1418.fr 

site peinturesetpoesie.blog50.com

site gvc.14-18 

site mapausecafe.net 

site Delcampe.net

Voir nos autres pages sur

– Passy pendant la grande Guerre
en particulier
 notre page consacrée au monument aux morts de Passy.

– Passy de 1920 à nos jours.

Découvrez aussi, sur notre site, la richesse et la variété du patrimoine de Passy :
 Les ex-voto du temple romain de Passy
– Le château médiéval de Charousse à Passy
– Le retable de la Chapelle de Joux, à Passy
– L’étonnant « Cahier » d’Eugène Delale, école de Passy, 1882
–  La méthode Freinet à l’école de Passy, 1932-1952
– La conduite forcée de 1947-1952 et la production hydroélectrique à Passy
– L’Arve des Gures aux Egratz, à Passy
– Vues panoramiques sur le Mont-Blanc depuis Passy
– L’inalpage dans les « montagnes » de Passy, « l’emmontagnée », et la « remuée » pendant l’été
– La gare de Chedde à Passy et la ligne Le Fayet-Chamonix
– La sculpture d’Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973), sur la « Route de la Sculpture Contemporaine » à Passy
– La stèle de la Torchette à Passy et les commémorations du maquis de Montfort

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter