Culture, Histoire et Patrimoine de Passy

Les Passerands du 22e BCAP en 14-18

Lire notre revue Vatusium n° 18, 2015 « Les Passerands dans la Grande Guerre », 1ère partie : 1914 et 1915.

Cette page BONUS complète notre article «  A la recherche des poilus de Passy » publié dans Vatusium n ° 18, pages 6 à 8.

Introduction : Voir nos pages sur…

Les Passerands dans les troupes alpines en 14-18 
– Les Passerands chasseurs alpins en 14-18, histoire et uniforme 
– Les Passerands des 11e et 51e BCAP en 14-18
– Les Passerands des Régiments d’Infanterie Alpinehistoire et uniforme
– Les Passerands du 97e RIA en 14-18
– Les Passerands chasseurs skieurs
– Les débuts du ski dans l’armée française, 1896-1913
– Des Passerands soldats skieurs en 14-18

22 Passerands au moins ont servi dans les rangs du 22e Bataillon de Chasseurs alpins (BCAP) pendant la Grande Guerre.

1ère Compagnie, 1er peloton du 22ème Alpin 

1ère Compagnie, 1er peloton du 22ème Alpin (site alpins.fr)

1ère Compagnie, 1er peloton du 22ème Alpin (site alpins.fr)

Datée du 26 novembre 1913, cette carte photo présente les élèves caporaux du 22ème BCAP 

 Elèves caporaux du 22ème BCAP (site alpins.fr)

Elèves caporaux du 22ème BCAP (site alpins.fr)

Voici les noms de ces Passerands, classés par ordre alphabétique (état actuel de notre recherche ; en rouge les « morts pour la France », en bleu les  blessés).

Année 1914 (13 Passerands dont 4 tués et 3 blessés en 1914)

CHATELARD Louis Ernest, classe 1908, réserviste aux armées du 22 août 1914 au 14 juillet 1915 ; sursis d’appel, puis détaché à l’usine de Chedde du 15  juillet 1915 au 11 septembre 1918, puis aux mines d’anthracite d’Aime (Savoie) (…) Chambéry le 30  novembre 1917 ( ?) ; remis à la disposition des autorités militaires le 2  septembre 1918 ; rejoint  le 22e BCAP aux armées du 23 septembre 1918 au 6 mars 1919.
DILPHY Henri-Pierre, classe 1914, Armée active. Passé au 11e BCAP le 19 novembre 1914.
FOULAZ Henri Joseph, classe 1914, Armée active, passé au 11e BCAP le 19 novembre 1914 ; puis au 28e BCAP comme skieur le 3 novembre 1915. Ambulance en août 1917.
GAUDIN Théodule-Robert, classe 1913, Armée active, disparu le 24 août 1916 à Maurepas, Somme.
GROSSET-JEANNIN Eugène, classe 1912, Armée active, blessé à Thann le 15 août 1914. Amputation du pouce droit. Sera grièvement blessé en janvier 1916 et décèdera le 1er septembre 1919.
HUGUES Félix-Marcel, classe 1915, Armée active, tué à l’ennemi le 7 juillet 1915 à Metzeral en Alsace. Né à Flumet (Hte-Savoie), électricien à Thônes (Hte-Savoie), parents domiciliés à Thônes, mais inscrit sur le monument aux morts de Passy.
MICHOLLIN Marcel Félix, classe 1914, Armée active, passé au 11e BCAP le 1er novembre 1914.
MOGENY Alexandre, classe 1915, Armée active, au 22e BCAP le 15 décembre 1914 ; passé au 114e BCAP le 10 mars 1915.
MOTTIN Louis Philibert, classe 1915, Armée active, au 22e BCAP le 15 décembre 1914 ; passé au 175e Btn de marche administré par le 140e RI le 28 février 1915, parti au front le 28 février 1915.
PASSEVEAUX  Léon Jean, classe 1908, réserviste blessé et fait prisonnier à St-Dié, Vosges, le 27 août 1914 ; interné à Darmstadt ; rapatrié le 1er décembre 1918 ; affecté au 30e RI en février 1919.
PROVENCE Marc François, classe 1908, réserviste, détaché à l’usine de Chedde le 25 mars 1915. Passé au 30e BCAP le 1er juillet 1916. Blessé le 26 août 1916 [Bataille de la Somme]. Tué à l’ennemi le 30 décembre 1917 au Mont Tomba en Italie.
ROUSSI Paul Armand, classe 1912, Armée active, blessé le 28 août 1914, à Mandray dans les Vosges.
VALLET Joseph Clovis, classe 1907, Réserviste, disparu le 29 août 1914 à La Roche St-Martin, Vosges, présumé décédé ; déclaré décédé le 2 juin 1920.

Année 1915 (ajouter 6 Passerands ; 1 tué, 1 blessé et 1 disparu prisonnier en 1915)

BOTTOLIER-CURTET Hyacinthe Joseph Maximin, classe 1916, Armée active, au 22e BCAP le 8 avril 1915. Disparu le 19 septembre 1916 au sud de Rancourt, tranchée du Mamelon (Somme).
BOUDION Henri, classe 1916, Armée active, au 22e BCAP le 8 avril 1915 ; nommé caporal le 4 mai 1916 ; évacué le 6 novembre 1916 dans la Somme pour gelure des pieds ; disparu à la cote 108 au sud-est de Berry-au-Bac, prisonnier 31 mai 1917, interné à Darmstadt ; passé au 30e RI le 3 janvier 1919.  Mis en congé illimité de démobilisation le 17 sept. 1919.
CAILLE Henri Léopold, classe 1916, Armée active, au 22e BCAP à compter du 8 avril 1915 ; réformé temporaire le 9 août 1916, se retire à Chedde ; mais classé service armé le 20 nov.1916 et rappelé à l’activité le 11 décembre 1916 au 22e BCAP ; Hôpital du 5 février au 7 mars 1916 à Epinal ; évacué à l’intérieur le 8 mars 1916 ; revenu à l’intérieur le 5 février 1917 ; évacué pour pneumonie le 22 mars 1917 ; aux armées le 16 mai 1917 ; évacué le 21 juillet 1918, évacué sur Bron le 24 octobre 1918 ; au dépôt le 24 juillet 1919. Mis en congé de démobilisation le 20 septembre 1919.
FERRAND Jean François, classe 1895, Territorial rappelé à l’activité en août 1914 ; classé service armé le 18 décembre 1914. Incorporé le 19 mars 1915 au 22e BCAP ; arrivé au corps le 28 juillet 1915 ; classé services auxiliaires le 7 août 1915 ; renvoyé dans ses foyers le 11 septembre 1915. Rappelé au 6e Rgt d’artillerie le 5 novembre 1915. Détaché du 17 au 18 janvier 1916 à la poudrerie St-Chamas ; détaché à la poudrerie de Chedde le 27 mars 1916 ; détaché aux travaux agricoles le 6 juin 1917 catégorie A ; passé au 30e RI le 22 octobre 1918. Démobilisé le 22 février 1919.
GROSSET Félix Eugène, classe 1894, Territorial ; Conseil de révision : ajourné un an en 1895 et 1896 pour faiblesse ; bon services auxiliaires en 1897 ; classé service armé en 1914 ; en sursis de 30 jours à la poudrerie de Chedde le 9 janvier 1915 ; incorporé au 22e BCAP le 19 mars 1915 ; passé au 10e RI le 5 juin 1918 ; mis en congé le 7 mars 1919. Campagnes contre l’Allemagne : du 19 mars 1915 au 7 mars 1919.
PETIT-JEAN-GENAT Eugène, classe 1915, Armée active, incorporé le 15 décembre 1914 au 97e RI ; passé au 22e BCAP le 11 mai 1915, blessé le 24 août 1916 à Maurepas dans la Somme ; amputé et réformé le 1er avril 1917. Médaille militaire décret du 31 décembre 1938 ;

Année 1916 (pas de nouveau Passerand ; 1 blessé en 1916)

Année 1917 (ajouter 2 Passerands dont un blessé grave)

DUCOUDRAY Eugène Alexandre, classe 1892, Réserve de la Territoriale ; rappelé le 3 août 1914 au 107e RI ; détaché à la poudrerie de Chedde le 2 février 1915. Passé au 22e BCAP le 1er juillet 1917 ; au 6e RI coloniale le 4 juin 1918 ; passé au 97e RI le 4 septembre 1918. Campagnes contre l’Allemagne : du 3 août 1914 au 1er octobre 1919.
LEGON Ernest Alphonse, classe 1917, Armée active, incorporé au 13e Btn de chasseurs à pied le 7 janvier 1916. Passé le 5 février 1917 au 22e Btn de Chasseurs. Blessé le 14 septembre 1917 au plateau de Californie [Champagne]. Cité à l’ordre du GQG ; amputation cuisse gauche. Croix de guerre avec palme ; Médaille militaire ; Officier Légion d’honneur.

Année 1918 (ajouter 1 Passerand)

ROLLIER Lucien Eugène, classe 1917, Armée active, cité à l’ordre du Bataillon ; Croix de guerre, étoile de bronze.

Autres photos du 22ème BCA

Cette nouvelle recrue du 22ème BCA vient d’arriver au dépôt. La photographie est prise en studio, le photographe fourni décor et alpenstock…. Le pantalon fait partie des stocks en velours côtelé, la vareuse-dolman mod. 1891 est ornée des pattes de col pour manteaux et capotes conformes aux prescriptions de janvier 1917. Enfin la fourragère est portée sur l’épaule gauche, ce qui situe cette photographie vers 1917-1918.

Nouvelle recrue du 22ème BCA vers 1917-1918 (site alpins.fr, page 22eme BCA guerre 14 18)

Nouvelle recrue du 22ème BCA vers 1917-1918 (site alpins.fr, page 22eme BCA guerre 14 18)

Vers 1900, les hommes de la classe 1897 appartenant à la 5eme compagnie 

22e BCAP, 5eme compagnie (site alpins.fr)

22e BCAP, 5eme compagnie (site alpins.fr)

Pendant les marches d’hiver, les hommes du 22ème BCA portent tout l’équipement pour affronter la montagne :
raquettes à neige, piolets….certains hommes ont relevé le col de leur vareuse-dolman 

Les hommes du 22ème BCA portent tout l'équipement pour affronter la montagne (site alpins.fr)

Les hommes du 22ème BCA portent tout l’équipement pour affronter la montagne (site alpins.fr)

Les hommes du 22ème BCA portent tout l'équipement pour affronter la montagne (site alpins.fr)

Les hommes du 22ème BCA portent tout l’équipement pour affronter la montagne (site alpins.fr)

Musiciens-infirmiers du 22e BCAP en février 1917 

Musiciens-infirmiers du 22e BCAP en février 1917 (site alpins.fr, page 22eme BCA guerre 14 18)

Musiciens-infirmiers du 22e BCAP en février 1917 (site alpins.fr, page 22eme BCA guerre 14 18)

HISTORIQUE succinct du 22e BCA

« Au 5 août 1914, le bataillon est constitué de 26 officiers, 84 sous-officiers et 1622 caporaux et chasseurs, aux ordres du commandant DE PARISOT DE DURAND DE LA BOISSE.

Il est rapidement dirigé sur la Haute-Alsace (août), puis sur les Vosges (août/septembre 1914). Il y restera jusqu’en juillet 1916, dans le secteur de Fraize, du Barrenkopf et de la Croix-le-Prêtre.

A partir d’août 1916, il est massivement employé dans les offensives de la Somme, jusqu’en novembre 1916. Il retourne alors dans les Vosges jusqu’en février 1917.

A partir d’avril 1917 il est engagé dans l’offensive de l’Aisne, puis mis en repos et en instruction de mai à septembre. Il gagne alors le Chemin-des-Dames.

De novembre 1917 à avril 1918, le 22eme BCA est sur le front italien : haute vallée de l’Astico, Villaveria, plateau d’Asiago, secteur de Monte-Tomba, vallée de l’Ornio.

En avril 1918 c’est le retour en France et en mai/juin le bataillon est engagé dans la bataille défensive des Flandres. Puis, de juin à août, la bataille défensive de Champagne.

En août/septembre, c’est l’offensive de Picardie, puis en septembre/octobre la bataille de Saint-Quentin, pour finir en octobre/novembre par Thiérache.

Le bataillon a reçu 4 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre de la division, 1 citation à l’ordre de la brigade, et porte de ce fait la fourragère jaune aux couleurs de la médaille militaire. » (Site alpins.fr)

Sources et sites à consulter pour en savoir plus :                                                                      

ADHS site Archives départementales de Haute-Savoie

JMO du 22e BCAP, 1917  (Mémoire des hommes Journaux des unités 1914-1918) : Journaux des marches et opérations des corps de troupe > Régiments et bataillons > Infanterie > Bataillons de  Chasseurs à pied et alpins > 22e BCAP  (cliquer) > JMO du 6 sept. 1916 au 18 novembre 1919 : 26N 823/14

Historique du 22e BCAP :

– Site chtimiste
– Site lacostelle.org
– site gallica bnf
site alpins.fr, page 22e BCA  ; site alpins.fr, page 22eme BCA guerre 14 18

Voir nos autres pages sur
– Passy pendant la grande Guerre
en particulier
 notre page consacrée au monument aux morts de Passy.

– Passy de 1920 à nos jours.

Découvrez aussi, sur notre site, la richesse et la variété du patrimoine de Passy :
 Les ex-voto du temple romain de Passy
– Le château médiéval de Charousse à Passy
– Le retable de la Chapelle de Joux, à Passy
– L’étonnant « Cahier » d’Eugène Delale, école de Passy, 1882
–  La méthode Freinet à l’école de Passy, 1932-1952
– La conduite forcée de 1947-1952 et la production hydroélectrique à Passy
– L’Arve des Gures aux Egratz, à Passy
– Vues panoramiques sur le Mont-Blanc depuis Passy
– L’inalpage dans les « montagnes » de Passy, « l’emmontagnée », et la « remuée » pendant l’été
– La gare de Chedde à Passy et la ligne Le Fayet-Chamonix
– La sculpture d’Albert FERAUD (1921-2008), La Porte du soleil (1973), sur la « Route de la Sculpture Contemporaine » à Passy
– La stèle de la Torchette à Passy et les commémorations du maquis de Montfort

Nous contacter ; Commander nos publications

S’abonner à notre lettre d’information-Newsletter